Madrid promeut un gazoduc refusé par Paris

0
68
L’intérêt allemand pour le projet stimule l’enthousiasme du gouvernement Sanchez et du secteur énergétique espagnol. RODRIGO BUENDIA/AFP

En visite en Allemagne, le chef du gouvernement espagnol défend le projet transpyrénéen MidCat.

Parleront-ils seulement d’autre chose? L’énergie sera l’une des questions les plus importantes de la réunion, ce mardi, entre le chancelier allemand, Olaf Scholz, et le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, reconnaît-on à Madrid. Et, au vu des récentes déclarations en Allemagne et en Espagne, le sujet qui occupera Scholz et Sanchez lors de leur entrevue au Palais de Meseberg sera sans aucun doute le gazoduc MidCat. Ce tube reliant l’Espagne et la France, imaginé en 2007 et dont la construction fut paralysée en 2010, a été défini par Scholz le mois dernier comme un projet qui «contribuerait massivement à soulager et à détendre la situation de l’approvisionnement».

L’intérêt allemand pour le projet stimule l’enthousiasme du gouvernement Sanchez et du secteur énergétique espagnol. Depuis l’invasion de l’Ukraine, l’Espagne veut relancer le gazoduc entre la Catalogne et l’Occitanie pour exporter l’hydrocarbure vers ses voisins du nord. La France au contraire n’a de cesse de refroidir…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 80% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 0,99€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici