Les Philippines se préparent à l’arrivée du super-typhon Noru

0
17

Le super-typhon Noru se dirigeait, dimanche 25 septembre, vers les Philippines, où il devrait s’abattre en fin de journée à environ 80 km au nord-est de la capitale Manille, selon le service météorologique national. Accompagné de vents de 185 km/h, ce typhon est le plus puissant enregistré aux Philippines cette année et il doit se renforcer très rapidement.

« Nous demandons aux résidents des zones en danger d’obtempérer aux appels à évacuer quand c’est nécessaire », a déclaré le chef de la police des Philippines, le général Rodolfo Azurin.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés « Face au changement climatique, l’historiographie montre que les sociétés riches et complexes sont peut-être les plus fragiles »

La vitesse des vents accompagnant Noru a augmenté de 90 km/h en seulement vingt-quatre heures, une intensification « sans précédent », a estimé le prévisionniste météo Robb Gile. Selon le service météorologique, la vitesse du vent pourrait atteindre 205 km/h au moment où le super-typhon, qui se trouvait dimanche matin au-dessus du Pacifique, arrivera sur la terre ferme dans la soirée.

Plus de 400 morts lors du passage du typhon Rai

Le service a mis en garde contre des inondations, des glissements de terrain et de fortes vagues de tempête. Dans la province de Quezon, située sur la trajectoire probable de Noru, les habitants de plusieurs villages ont été évacués, a indiqué Mel Avenilla, un responsable du bureau local de prévention des catastrophes.

Dans la province voisine d’Aurora, les résidents de la municipalité de Dingalan ont été envoyés dans des abris. Le typhon devrait faiblir pendant son passage au-dessus du centre de l’île de Luzon, avant de s’éloigner en mer de Chine méridionale, lundi, en direction du Vietnam.

Lire aussi Article réservé à nos abonnés Aux Philippines, la violence du typhon Rai

Les Philippines sont régulièrement ravagées par des typhons, un phénomène qui a tendance à s’aggraver en raison du changement climatique, selon les scientifiques. Il y a neuf mois, un autre super-typhon, Rai, avait fait plus de 400 morts.

Le Monde avec AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici