les Palestiniens ont remis aux Américains la balle ayant tué la journaliste Shireen Abu Akleh

0
49

La journaliste de la chaîne Al-Jazeera a été tuée en alors qu’elle couvrait une opération militaire israélienne à Jénine, en Cisjordanie.

Article rédigé par


Publié


Mis à jour

Temps de lecture : 1 min.

L’Autorité palestinienne a remis aux Américains pour expertise la balle ayant tué la journaliste Shireen Abu Akleh, a déclaré samedi 2 juillet le procureur palestinien, Akram Al-Khatib. Ce dernier a précisé que les Etats-Unis s’étaient engagés à la rendre aux Palestiniens, une fois l’expertise conduite. La journaliste de la chaîne Al-Jazeera a été tuée le 11 mai alors qu’elle couvrait une opération militaire israélienne à Jénine, en Cisjordanie.

D’après le procureur palestinien, il s’agit d’une balle de calibre 5.56 mm tirée par un fusil semi-automatique Ruger Mini-14. L’Autorité palestinienne, Al-Jazeera et le Qatar, pays finançant Al-Jazeera, ont accusé, immédiatement après sa mort, l’armée israélienne d’avoir tué la journaliste américano-palestinienne. De son côté, le Haut-commissariat de l’ONU aux droits humains a conclu le 24 juin que la journaliste avait été tuée par un tir israélien.

L’armée israélienne ne cesse de dire qu’il est “impossible de déterminer si (la journaliste) a été tuée par un homme armé palestinien tirant aveuglément dans le secteur où elle se trouvait, ou par inadvertance par un soldat israélien”. Elle a en outre appelé maintes fois l’Autorité palestinienne à lui remettre la balle fatale, seul moyen selon les militaires israéliens de réellement déterminer qui a tiré. Mais les Palestiniens ont refusé et plutôt demandé aux Israéliens de leur remettre l’arme suspecte.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici