les Etats-Unis vont livrer à l’Ukraine des lance-roquettes d’une portée de 80 kilomètres

0
61

Image de couverture : Sur cette photo prise le 6 mars 2022, des militaires américains se tiennent à côté d’un système de roquettes d’artillerie à haute mobilité M142 (Himars), à Riyad. Les États-Unis vont envoyer des Himars en Ukraine, a déclaré un responsable américain, le 31 mai 2022. FAYEZ NURELDINE / AFP

Les contributions de ce suivi en direct sont activées entre 9 heures et 21 heures, heure de Paris.

  • Les Etats-Unis ont annoncé, mardi soir, l’envoi de « systèmes de missiles plus avancés » à l’Ukraine. Ce sont des lance-roquettes multiples montés sur des blindés légers, d’une portée de 80 kilomètres environ, qui pourraient changer le rapport de force militaire sur le terrain.
  • Dans une tribune publiée par le New York Times, Joe Biden affirme ne pas chercher « une guerre entre l’OTAN et la Russie ». Le président américain écarte toute volonté de favoriser un changement de régime à Moscou et déclare ne pas encourager ni donner à l’Ukraine « les moyens de frapper au-delà de ses frontières ».
  • Dans le Donbass, dans l’est de l’Ukraine, les forces russes sont sur le point de s’emparer de Sievierodonetsk, ville stratégique dont elles « contrôlent la majeure partie », a annoncé, mardi, le gouverneur de la région de Louhansk, Serhi Haïdaï. Ce dernier a appelé les habitants de cette ville « détruite à 90 % » à rester dans les abris et à « préparer des masques pour le visage, trempés dans une solution de soude » après qu’un « réservoir d’acide nitrique » d’une usine chimique a été « touché » par une frappe russe.
  • Selon la vice-ministre ukrainienne de la défense, Hanna Maliar, un des objectifs de Moscou à Sievierodonetsk est « d’encercler les troupes ukrainiennes et de compliquer la situation en nous faisant chanter plus tard avec ces troupes encerclées, ce qu’on peut appeler en général un “chaudron” ». « Jusqu’à présent, ils n’ont pas réussi, parce que l’armée ukrainienne résiste avec force », a-t-elle affirmé mercredi matin.
  • Dans les rues de Kiev, les Ukrainiens attendent les quatre-vingt-dix minutes qui, mercredi soir, leur permettront de s’échapper du quotidien de la guerre, avec le match de qualification pour le Mondial 2022 de football de leur équipe face à l’Ecosse, à Glasgow.

Retrouvez notre direct d’hier ici.

Lire tous nos articles, analyses et reportages sur la guerre en Ukraine

Reportage. A Andriïvka, le prisonnier de guerre, le gracié, le résistant et les délateurs

Décryptages. Les Européens doutent de pouvoir décider rapidement d’un embargo sur le gaz russe

Chronique. « La guerre en Ukraine réveille dans les pays européens des plaies et des approches différentes »

Témoignages. « J’entends la petite voix européenne qui commence à chuchoter “Laissez ce morceau de terre à Poutine”, en parlant du Donbass. Et, si l’on cède, croyez-vous que ces fachos vont arrêter d’envoyer des missiles ? »

Entretien. Thomas Gomart, historien : « Pour l’heure, le rapport entre les gains territoriaux, les pertes et les sanctions est très défavorable à la Russie »

Récit. La rédaction de BFM-TV sous le choc après la mort d’un de ses journalistes en Ukraine : « Frédéric n’était pas du tout une tête brûlée »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici