les corps d’alpinistes disparus en montagne révélés par la fonte des glaces

0
67

En quelques semaines, deux corps et une carcasse d’avion disparus depuis plusieurs décennies ont été retrouvés dans les Alpes suisses.

À mesure que la Terre se réchauffe, les glaces fondent. Les températures extrêmes qui touchent le continent européen cette année, après un hiver peu neigeux, provoquent une accélération de la fonte des glaciers. Conséquence: les montagnes révèlent de nouveaux secrets.

Rien que ces dernières semaines, deux corps humains et la carcasse d’un avion ont été découverts dans les Alpes suisses. Des trouvailles qui devraient être de plus en plus fréquentes avec le dérèglement climatique.

Le 3 août dernier, deux alpinistes français ont découvert des ossements alors qu’ils escaladaient le glacier Chessjen, dans le canton du Valais, selon la police locale qui procède désormais son identification. Les randonneurs l’ont trouvé car ils empruntaient un chemin qui n’est plus utilisé depuis des années, rapporte la RTS.

“C’était une momie”

Une semaine plus tôt seulement, c’est un autre corps qui a refait surface sur le glacier du Stockji, près de la célèbre station de Zermatt. Alertés par des “couleurs flashy” facilement repérables dans la neige, deux Français ont d’abord pensé voir au loin un autre alpiniste en difficulté, racontent-ils au Parisien.

Toutefois, en s’approchant, ils ont en fait découvert un cadavre: membres désarticulés, tête séparée du corps et peau desséchée. “C’était une momie. Le froid du glacier avait tout figé”, a confié Luc Lechanoine, un des alpinistes.

“Il n’avait pas le matériel technique d’aujourd’hui. Il portait des chaussures en cuir, avec des crampons en acier à lanière qui n’ont plus cours depuis longtemps. Tout était parfaitement conservé.”

La découverte à ses côtés d’un bâton télescopique inventé en 1974 laisse à penser que sa mort pourrait remonter aux années 1970 ou 1980. En effet, le processus d’identification des corps peut s’avérer parfois long. Une fois un ordre d’idée de l’année de disparition estimée, il s’agit de trouver une correspondance dans l’important fichier des alpinistes disparus.

Carcasse d’un avion écrasé en 1968

Il y a 40 ans, l’endroit où le corps a été découvert correspondait au fond d’une crevasse. Aujourd’hui, à cause du réchauffement climatique, il s’agit de la hauteur actuelle du glacier.

Parfois, la fonte des glaciers réserve d’autres surprises. Au début du mois, un guide de montage est tombé sur la carcasse d’un avion alors qu’il évoluait sur le glacier d’Aletsch. Un Piper Cherokee qui s’était écrasé en juin 1968. Les corps des trois passagers avaient déjà été retrouvés mais l’avion manquait à l’appel depuis 54 ans.

La fonte des glaciers provoque de plus en plus régulièrement des découvertes de corps de personnes disparues depuis plusieurs décennies. En juin 2012, le même glacier d’Aletsch avait rendu des ossements de trois frères disparus en 1926, rapporte le quotidien suisse Le Temps. En 2019, Michel Baud retrouvait son ami Jean-François Benedetti disparu sous le sommet de l’Ailefroide, dans les Hautes-Alpes, en 1976.

Des cadavres dans un lac asséché

Un phénomène qui ne concerne pas que les Alpes. La fonte des glaces dans l’Everest dévoile également de plus en plus de corps d’alpinistes alors que près de 300 ont perdu la vie au cours de cette difficile ascension et que la plupart d’entre eux sont encore enfouis sous les glaces.

De la même manière, de l’autre côté de l’Atlantique, victime de sécheresse, le lac Mead, situé près de Las Vegas, voit son niveau d’eau baisser drastiquement, à raison de 30 centimètres chaque semaine. Au-delà de la catastrophe écologique que provoque cet assèchement progressif, plusieurs cadavres, auparavant submergés, ont été récemment retrouvés dans le lac.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici