le scenario du pire est évité, mais « la guerre n’est pas finie »

0
55

Finalement, il a plu à partir de 23 heures/minuit. « Il est tombé entre 10 et 30 mm de précipitations », précise le lieutenant-colonel Arnaud Mendousse, officier communication du Sdis. Pour autant, « la guerre n’est pas finie ». « L’incendie, qui a démarré le mardi 9 août, est désormais considéré comme tenu mais n’est pas pour autant fixé », selon la préfecture de la Gironde.

Ces pluies, sans impacts de foudre notables sur la zone de Landiras 2, offrent « un répit de 24-48 heures » aux pompiers qui vont pouvoir profiter de la chute des températures (enfin !) et d’une remontée du taux d’hygrométrie estimé entre 40 et 80 % ce dimanche, pour poursuivre leur travail de fourmi de traitement des lisières du feu et des points chauds.

« Malgré les pluies de cette nuit, la température des sous-sols constitués de tourbe et de lignite reste très élevée et peut dépasser par endroits les 100°. Il faudrait qu’il pleuve en continu pendant une semaine-10 jours pour que ce soit éteint », précise un officier des sapeurs pompiers.

Ce dimanche matin, malgré cette belle accalmie, aucune annonce n’a été faite concernant un retour des habitants évacués de leurs maisons.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici