L’Angleterre déclare l’état de sécheresse sur une grande partie de son territoire

0
63

Alors que l’ensemble du territoire français est concerné par la sécheresse, la situation s’aggrave aussi outre-Manche. L’état de sécheresse a ainsi été déclaré, vendredi 12 août, dans une grande partie de l’Angleterre, a annoncé le gouvernement britannique, à l’issue d’une réunion d’urgence convoquée par l’agence pour l’environnement.

L’alerte, qui n’avait pas été déclarée depuis 2018, concerne quatorzes zones incluant Londres, la vallée de la Tamise et une grande partie du sud, du centre et de l’est de l’Angleterre. Si, comme en France, elle peut entraîner des mesures allant jusqu’à des restrictions de l’usage de l’eau, elle intervient alors que le Royaume-Uni connaît sa deuxième vague de chaleur de l’été, dans un pays peu habitué aux températures élevées.

Lire aussi : Sécheresse en France : quelles restrictions d’eau s’appliquent dans votre département ?

Le mois de juillet le plus sec depuis 1976

Le Royaume-Uni a toutefois connu le mois de juillet le plus sec jamais enregistré dans certaines régions et son premier semestre le plus sec depuis 1976. La situation est telle que la source de la Tamise est à sec et que le fleuve qui traverse Londres ne commence à couler qu’environ 8 kilomètres plus en aval.

Les incendies de végétation se multiplient ; dans les parcs londoniens et une bonne partie du pays, le vert habituel des pelouses a cédé la place à un jaune paille et à un sol poussiéreux, en raison de l’état de sécheresse.

Des randonneurs observent l’herbe sèche et brûlée par le soleil du Greenwich Park, avec en toile de fond la Queens House et les gratte-ciel de Canary Wharf, à Londres, le 9 août 2022.

Une alerte orange « chaleur extrême » est en cours depuis jeudi et jusqu’à vendredi sur la quasi-totalité du sud de l’Angleterre et une partie du Pays de Galles, selon le service national britannique de météorologie, Met Office. Si le record absolu de 40,3 degrés atteint le 20 juillet ne devrait pas être dépassé, des températures allant jusqu’à 36 degrés sont attendues jusqu’à la fin du week-end.

Des approvisionnements en eau pour l’instant assurés

« Les approvisionnements en eau sont sûrs », ont toutefois fait savoir le ministère et l’agence pour l’environnement dans un communiqué, tout en demandant aux compagnies du secteur de « poursuivre leur planification préventive afin de protéger les approvisionnements essentiels en cas d’automne sec ».

« Nous appelons chacun à gérer la quantité d’eau qu’il utilise en cette période exceptionnellement sèche », a déclaré le directeur exécutif de l’agence pour l’environnement, Harvey Bradshaw. « Nous sommes mieux préparés que jamais face aux périodes de temps chaud, mais nous continuerons à surveiller étroitement la situation, notamment l’impact sur les agriculteurs et l’environnement, et nous prendrons si nécessaire des mesures supplémentaires », a ajouté le secrétaire d’Etat chargé de l’eau, Steve Double.

L’état de sécheresse déclaré vendredi vise donc à s’assurer que les compagnies des eaux déploient leurs plans d’urgence pour faire face au manque d’eau, avec notamment des interdictions d’arrosage, de lavage de voitures et de remplissage des piscines pour les particuliers.

L’un des opérateurs du réseau de distribution d’eau, Yorkshire Water, a annoncé l’entrée en vigueur de ces mesures à partir du 26 août, comme l’ont déjà fait plusieurs autres compagnies. Dans le Kent, sur la côte sud-est de la Manche, de telles restrictions sont entrées en vigueur vendredi. A Londres, elles devraient s’appliquer dans les semaines à venir.

Faible niveau d’eau du réservoir de Baitings, à Ripponde, dans le West Yorkshire, le 12 août 2022, alors que des températures record sont observées au Royaume-Uni.

Le Monde avec AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici