la Russie lance de grandes manœuvres nucléaires dans le nord-est de Moscou

0
72

La Russie organise des manœuvres nucléaires à Ivanovo, près de Moscou. Selon le ministère russe de la Défense, des véhicules sont équipés du missile balistique intercontinentale Lars doté de six têtes thermonucléaires.

La Russie veut-elle rendre obsolète la dissuasion nucléaire avec ses missiles hypersoniques? Peut-être pas totalement. Selon une information d’Interfax relayée par Reuters, les forces nucléaires russes organisent un manoeuvre “intense” dans la province d’Ivanovo, au nord-est de Moscou. Un millier de militaires ont été déployés dans le cadre de cet exercice.

Selon le ministère russe de la Défense, des véhicules dotés du RS-24 Lars, un missile balistique intercontinentale de 23 mètres doté de six ogives thermonucléaires. Il est installé sur un véhicule porteur comme le public a pu le découvrir le 9 mai lors du défilé militaire à Moscou en présence de Vladimir Poutine.

Lars, ou Yars, est l’acronyme de “Iadernaïa raketa sderjivania” qui signifie “fusée de dissuasion nucléaire”. Le Lars n’est pas un prototype. Des essais ont déjà eu lieu en 2017. Le missile a traversé la Russie d’ouest en est pour atteindre sa cible.

A 363 km de Moscou

Le choix de la province d’Ovanovo peut laisser penser que des essais seront réalisés. La Russie y disposait d’un centre d’essais nucléaires sous-terrain. Il n’est qu’à 363 kilomètres de Moscou. En 1971, le test de Globus-1, une bombe de 2,5 kT avait provoqué des émanations radioactives en surface. Cet accident avait été qualifié l'”Hiroshima d’Ivanovo”. Des déchets radioactifs y sont toujours à plus de 600 mètres de profondeurs, selon le site Bellona.

L’annonce de ces manoeuvres nucléaires fait suite à celle d’un nouveau tir d’essai du missile de croisière hypersonique Zircon. Dévoilé samedi, il a été tiré depuis la frégate Amiral Gorchkov, en mer de Barents, vers une cible situé à un millier de kilomètres dans les eaux de la mer Blanche, dans l’Arctique, a indiqué le ministère russe de la Défense dans un communiqué. Le Zircon a déjà été testé depuis un sous-marin en plongée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici