la France a-t-elle les moyens d’une guerre contre la Russie ?

0
63


William Molinier, édité par Wassila Belhacine
, modifié à

Alors que les tensions ne faiblissent pas à la frontière ukrainienne et que le spectre d’une agression militaire plane, la France durcit sa position face à la Russie. Emmanuel Macron a annoncé une “riposte” de la France en cas d’agressions russes. Mais la France peut-elle se permettre une guerre contre la Russie ? 

Emmanuel Macron
montre les muscles. Face à l’escalade de la tension entre l’Ukraine et la Russie
, le président de la République a déclaré à la suite de son échange avec le chancelier allemand Olaf Sholz
: “En cas d’agression russe, la riposte sera là et le coût sera très élevé”. Malgré les menaces des puissances occidentales, Vladimir Poutine
ne tremble pas. Le Kremlin vient d’entamer des manœuvres militaires en Crimée annexée, aux portes de l’Ukraine. Ce matin, un Conseil de défense sécuritaire se réunit. La France a-t-elle les moyens de faire la guerre face à la Russie ? 

Des moyens insuffisants 

La France dispose des moyens matériels et technologiques pour mener une guerre, elle l’a prouvé notamment lors de sa présence au Sahel
. Néanmoins, une guerre contre la Russie s’avère être beaucoup plus complexe. Le scénario d’une telle guerre est renommé ” Titan” par les forces armées française, en référence au héros invincible de la tragédie grecque. Une anecdote qui révèle le niveau de difficulté qu’imposerait une guerre contre Vladimir Poutine. Aujourd’hui, l’armée de terre n’est pas capable de déployer les plus de 15 000 hommes et le millier de véhicules blindés requis dans le cas d’une guerre contre la Russie. De, plus un rapport sénatorial de 2020 pointe les manquements matériels de l’armée française. 

Un renforcement de l’arsenal français 

Néanmoins, consciente de ses faiblesses, l’armée française travaille à un renforcement de son arsenal. L’objectif est que d’ici 2025, la France soit capable d’affronter avec ses alliés un ennemi de type ‘”Titan” si un scénario de guerre s’impose. Pour ce faire, l’armée de terre, dotée de 98 000 soldats durcit ses entrainements. 

Une réunion entre diplomates français, allemands, ukrainiens et russes a lieu ce mercredi à Paris avant un rendez vous téléphonique entre Emmanuel Macron et Vladimir Poutine prévu le vendredi 26 janvier. 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici