Kiev affirme avoir besoin d’une aide occidentale “constante” pas de livraisons d’armes ponctuelles

0
66
Ce qu’il faut savoir

L’Ukraine a besoin d’un soutien militaire “constant” de la part des pays occidentaux et non d’une aide “ponctuelle”, jusqu’à sa victoire contre les forces de Moscou, a déclaré dimanche sa vice-ministre de la Défense, Ganna Malyar. “Nous sommes déjà entrés dans une guerre prolongée et nous aurons besoin d’un soutien constant. L’Occident doit comprendre que son aide ne peut être ponctuelle mais qu’elle doit se poursuivre jusqu’à notre victoire”, a déclaré Ganna Malyar aux médias locaux. Suivez notre direct.

Poutine menace. Le président russe, Vladimir Poutine, a prévenu que Moscou frapperait de nouvelles cibles si les Occidentaux fournissaient des missiles de longue portée à l’Ukraine. Selon lui, les livraisons actuelles d’armes visent à “prolonger le conflit”. Peu après, l’armée russe a affirmé avoir détruit des blindés livrés par des pays d’Europe de l’Est.

De nouvelles frappes sur Kiev. Pour la première fois depuis plus d’un mois, la capitale ukrainienne a été visée par plusieurs bombardements russes ciblant des infrastructures des chemins de fer, selon Kiev. Les explosions n’ont “pas fait de victimes”, selon les premières informations. Un blessé a été hospitalisé, a rapporté le maire de la ville.

La bataille fait rage à Sievierodonetsk. Les Russes ont perdu du terrain à Sievierodonetsk, épicentre des combats acharnés pour le contrôle du Donbass, a affirmé, dimanche, le gouverneur régional. “Les Russes contrôlaient environ 70% de la ville, mais, au cours des deux derniers jours, ils ont été repoussés. La ville est divisée en deux”, a déclaré Serguïï Gaïdaï. De son côté, Moscou a fait état, samedi, d’unités ukrainiennes qui se replient vers Lyssytchansk”, une localité voisine.

L’Ukraine derrière son équipe de foot dimanche soir. En match de barrage, à Cardiff (Royaume-Uni), les Ukrainiens vont tenter de se qualifier pour le Mondial de football. “Nous avons tous compris que le match contre le pays de Galles ne sera pas une question de condition physique ou de tactique, mais bien de survie. Tout le monde va se battre pour cela et tout donner”, a expliqué le défenseur Oleksandre Zinchenko, comme pour mieux faire corps avec les soldats ukrainiens.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici