Insolite: Arnaque et bug informatique… Le conducteur avait perdu 321 points sur son permis sans qu’il ne lui soit retiré!

0
53

Une faille dans le système a permis à un automobiliste vivant en Espagne de monter une arnaque qui lui a permis de perdre 321 points sur son permis… sans conséquence sur ce dernier. Voici comment il procédait.

La Guardia Civil a mis fin à une arnaque aux infractions routières peu ordinaire. De nationalité arménienne, un motard de la région de Valence avait mis en place un système permettant de prendre à sa charge les amendes des autres. Il a aussi profité d’une faille dans le système pour accumuler des centaines d’infractions sans aucune conséquence sur la validité de son permis de conduire.

L’homme, âgé de 28 ans, avait publié des publicités sur internet dans laquelle il s’engageait à se déclarer coupable du délit routier des autres contre une rétribution allant de 75 à 200 euros par point assumé en plus du montant de l’amende.

Pour faire simple, un automobiliste en infraction sollicitait le jeune Arménien pour qu’il se déclare coupable à sa place. Celui-ci indiquait avoir été au volant du véhicule ce jour-là et il recevait la notification de l’amende.

Une anomalie inexpliquée

Mais l’arnaque a pu durer plusieurs mois en raison d’une faille dans le système. Celui-ci cumulait les infractions sur la même personne sans conséquence sur son permis. Et lorsque les agents de la Guardia Civil sont tombés sur le cas du jeune de Valence, ils n’en ont pas cru leurs yeux. Celui-ci s’était vu retirer 321 points sur son permis… Soit l’équivalent de ce va perdre une trentaine de conducteurs dans leur vie. Le tout sans qu’aucune procédure ne soit lancée pour que son permis ne lui soit supprimé.

La Guardia Civil ne s’explique pas la raison pour laquelle la procédure normale n’a pas fonctionné pour ces délits. “On se pose tous la question”, a indiqué une source proche du dossier au journal El Pais.

A noter que les particuliers n’étaient pas les seuls à utiliser les services de cet homme qui assumait également des amendes infligées à des véhicules d’entreprises dans lesquelles il n’avait jamais travaillé.

Les autorités espagnoles indiquent qu’à ce jour 91 personnes font l’objet d’une enquête pour des faits similaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici