Guerre en Ukraine : risque de radiations et d’incendies, distribution d’iodes… va-t-on vers un accident nucléaire ?

0
43

Ce samedi 27 août, l’existence d’un risque de “pulvérisation de substances radioactives” à la centrale nucléaire de Zaporijjia a été signalée par l’opérateur public ukrainien. 

L’inquiétude grandit. Ce samedi 27 août, l’opérateur des centrales nucléaires ukrainiennes Energoatom a averti que la centrale de Zaporijjia fonctionnait désormais avec des risques de fuites radioactives et d’incendie, à la suite de bombardements dont Ukrainiens et Russes s’accusent mutuellement depuis plusieurs semaines.

“Pulvérisation de substances radioactives”

Bernard Laponche, expert en politique de l’énergie, revient sur ce phénomène de pulvérisation de substances radioactives chez nos confrères de RTL : “La pulvérisation, ça peut être des cendres ou des poussières qui contiennent des matières radioactives. Du fait de l’explosion créée par bombardement, ça les envoie dans l’environnement.

“Les poussières radioactives, dans un certain périmètre, peuvent faire des victimes s’il y a des gens qui sont là”, précise-t-il.

Sur ce point, les spécialistes précisent : en cas d’accident, ce ne sera sans doute pas au sens d’un drame majeur du type Tchernobyl ou Fukushima. Les réacteurs de Zaporijia sont en effet à l’épreuve des bombes, protégés par une enceinte de confinement en béton de deux mètres d’épaisseur, précise notamment franceinfo.

Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, demande aux Russes de libérer la centrale de Zaporijjia. Des de l’AIEA (Agence Internationale de l’Énergie Atomique) sont en tout cas attendus “la semaine prochaine” à la centrale.

De son côté, la mairie de Zaporijjia a indiqué distribuer depuis le 23 août des comprimés d’iode aux habitants dans un rayon de 50 km autour de la centrale, conformément aux instructions du ministère de la Santé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici