Guerre en Ukraine – Moscou ne peut arrêter la guerre, même si Kiev renonce à rejoindre l’Otan, affirme l’ancien président russe Dmitri Medvedev : “les intérêts vitaux de la Russie sont menacés”

0
55

La Russie ne mettra pas fin à sa campagne militaire en Ukraine même si Kiev renonce à rejoindre l’Otan, a déclaré l’ancien président russe Dmitri Medvedev, aujourd’hui vice-président du Conseil de sécurité russe.

Dmitri Medvedev, proche du président russe Vladimir Poutine, a indiqué que la Russie était prête à tenir des pourparlers avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky, sous certaines conditions.

“Il est désormais vital (que Kiev) renonce à rejoindre l’Alliance transatlantique, mais cela ne sera pas suffisant pour établir la paix”, a dit Dmitri Medvedev lors d’une interview accordée à LCI ce vendredi soir.

ud83dudc49 #Ukraine : #Zelensky un interlocuteur ?

ud83dudde3ufe0f Dmitri #Medvedev
“Zelensky représente l’Ukraine.”
Pour la première fois, le Russe connu pour être un “faucon” envisagerait à nouveau une négociation “sous condition.”

ud83dudcfa #Le20hdeDariusRochebin | @DariusRochebin pic.twitter.com/y3Vep2S4U9

— LCI (@LCI) August 26, 2022

La Russie continuera sa campagne militaire jusqu’à ce qu’elle ait atteint ses objectifs, a précisé l’ancien président russe. “Les intérêts vitaux de la Russie sont déjà menacés et c’est pour cela que l’opération militaire spéciale est en cours. Elle vise à protéger le Donbass, à démilitariser les forces armées ukrainiennes et à dénazifier le territoire ukrainien”.

La Russie et l’Ukraine avaient mené des négociations après le début de l‘invasion russe, mais elles se sont interrompues et il semble peu probable qu’elles ne reprennent.

(Les pourparlers) dépendront de l’évolution de la situation. Nous étions déjà prêts à rencontrer (Volodymyr Zelensky), a déclaré Dmitri Medvedev.

A lire aussi :
Guerre en Ukraine : la Biélorussie dispose désormais d’avions pouvant transporter des missiles nucléaires

A lire aussi :
Guerre en Ukraine : un réacteur de la centrale nucléaire de Zaporijjia reconnecté au réseau

A lire aussi :
Guerre en Ukraine : une catastrophe radiologique a été évitée de peu après la “déconnexion” du réseau électrique de la centrale nucléaire de Zaporijjia

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici