Guerre en Ukraine – “La Russie peut leur fournir des armes” : Vladimir Poutine lance un appel aux pays d’Afrique, d’Asie et d’Amérique Latine

0
44

Prenant la parole lors d’un salon de l’armement près de Moscou, Vladimir Poutine a également affirmé que l’armement russe avait des années d’avance sur la concurrence.

Le président Vladimir Poutine a déclaré lundi que Moscou était prêt à vendre des armes de pointe à ses alliés dans le monde entier et à coopérer au développement de la technologie militaire, près de six mois après le début de la guerre en Ukraine, dans laquelle son armée a obtenu des résultats moins bons que prévu. Le chef du Kremlin, s’adressant lors d’un salon de l’armement dans les environs de Moscou, a affirmé que l’armement russe avait des années d’avance sur la concurrence.

La Russie tient à ses liens étroits avec l’Amérique latine, l’Asie et l’Afrique, “et est prête à offrir à ses partenaires et alliés les types d’armes les plus modernes. Des armes légères aux véhicules blindés et à l’artillerie, en passant par les avions de combat et les drones”, a-t-il déclaré.

ud83dudd34ud83dudde3ufe0f “Aujourd’hui, la Russie maintient des contacts cordiaux avec les pays d’Amérique latine, de l’Asie et d’Afrique et peut leur fournir des armes et des systèmes de défense antiaérienne ” Vladimir Poutine pic.twitter.com/XPHYhN0hFo

— LCI (@LCI) August 15, 2022

Selon lui, la Russie pourrait proposer de nouveaux modèles et systèmes dont beaucoup ont “des années, voire des décennies d’avance sur leurs homologues étrangers, et leur sont nettement supérieurs en termes de caractéristiques tactiques et techniques.”

Pourtant, jusqu’à présent, la guerre n’a pas été une vitrine convaincante pour l’industrie de l’armement russe. Les forces du dirigeant russe ont été repoussées des deux plus grandes villes d’Ukraine et n’ont progressé que lentement, au prix de lourdes pertes, dans l’est du pays.

Les analystes militaires occidentaux estiment que les “mauvaises performances” des troupes et de l’armement russes en Ukraine pourraient rendre les exportations d’armes de Moscou moins attrayantes pour les acheteurs potentiels, comme l’Inde, qui a beaucoup compté sur sa technologie dans le passé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici