Guerre en Ukraine en direct : le nouveau premier ministre britannique, Rishi Sunak, en visite surprise à Kiev

0
7

Déclaré persona non grata en Pologne, Sergueï Lavrov dénonce une décision « provocatrice »

Après le refus de la Pologne d’autoriser l’entrée sur son territoire au ministre des affaires étrangères russe, Sergueï Lavrov, pour une réunion des chefs de la diplomatie de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), la Russie a vivement réagi, samedi, à cette décision :

La décision de la Pologne (…) est provocatrice et sans précédent.

« Non seulement [la Pologne] s’est discréditée de cette manière, mais elle a porté un préjudice irréparable à l’autorité de toute l’[OSCE] », estime le communiqué. La Pologne, qui organise au début de décembre la réunion ministérielle de l’organisation, a annoncé vendredi avoir refusé l’entrée sur son territoire à M. Lavrov.

« Nous attendons de la Fédération de Russie qu’elle choisisse les membres de sa délégation conformément à la réglementation en vigueur », a expliqué à l’Agence France-Presse une source au sein de cette présidence annuelle tournante, assurée actuellement par Varsovie. Selon elle, la délégation russe ne doit pas « inclure les personnes sanctionnées par l’Union européenne » à la suite de l’offensive russe en Ukraine, déclenchée le 24 février. Or Sergueï Lavrov figure sur la liste de ces personnalités.

La réunion des 57 ministres des affaires étrangères de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe aura lieu les 1er et le 2 décembre à Lodz, ville du centre de la Pologne. La délégation russe y sera menée par l’ambassadeur russe auprès de l’OSCE, Alexandre Loukachevitch, selon Moscou.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici