Guerre en Ukraine, en direct : Kiev dit avoir reçu de nouveaux systèmes occidentaux de défense antiaérienne ; l’approvisionnement en eau et en électricité « stabilisé » à Kherson

0
10

Image de couverture : Le conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche, Jake Sullivan, et le chef du bureau présidentiel de l’Ukraine, Andriy Yermak,à Kiev, en Ukraine, le 4 novembre 2022. GLEB GARANICH / REUTERS

  • Les autorités d’occupation de Kherson, dans le sud de l’Ukraine, ont annoncé aujourd’hui la « stabilisation » de l’approvisionnement en eau et en électricité, au lendemain de deux frappes dont Russes et Ukrainiens s’accusent mutuellement. Elles ont également endommagé le barrage hydroélectrique de Kakhovka, occupé par les forces russes et qui alimente la Crimée annexée, dans une région où les troupes ukrainiennes sont à l’offensive depuis des semaines.
  • Kiev se prépare à un hiver sans chauffage, sans eau, sans électricité. Des coupures d’électricité tournantes étaient prévues aujourd’hui dans certains quartiers. Les autorités municipales prévoient de déployer environ 1 000 stations de chauffage collectif, mais cela ne sera sans doute pas suffisant pour une ville de 3 millions d’habitants.
  • « Chaque jour, il devient de plus en plus difficile de vivre à Bakhmout », ville assiégée par les forces russes, selon le maire adjoint, Oleksandr Martchenko. La ville de l’oblast de Donetsk est privée d’électricité, de gaz et d’eau courante depuis près de deux mois. Le maire adjoint a déclaré à Reuters que les troupes russes « tentent de prendre d’assaut la ville depuis plusieurs directions » mais que les habitants « tiennent bon ».
  • L’Iran a reconnu pour la première fois, samedi 5 novembre, avoir fourni des drones à la Russie, avant le début de l’invasion de l’Ukraine. « Même en faisant cette confession, ils ont menti », a déclaré dans la soirée le président ukrainien, Volodymyr Zelensky. Nous abattons au moins dix drones iraniens chaque jour, et le régime iranien affirme qu’il en aurait donné peu, et même avant le début de l’invasion à grande échelle » de l’Ukraine. « Rien qu’en une seule journée, vendredi, onze Shahed ont été détruits.
  • Washington a accusé Moscou, vendredi 4 novembre, de tenter de soumettre les Ukrainiens en les faisant « geler » à l’approche de l’hiver. Les pays du G7 devraient créer un « mécanisme de coordination » afin de réparer les infrastructures permettant la distribution d’eau et d’électricité. Il s’agira aussi de livrer pompes à eau, appareils de chauffage, conteneurs d’habitation, sanitaires, lits, couvertures ou tentes.
  • Le premier ministre ukrainien, Denys Chmyhal, a néanmoins assuré vendredi que « près de la moitié des bâtiments dans toute l’Ukraine [avaient] du chauffage ». « Ce sont des écoles, des jardins d’enfants, des hôpitaux, des immeubles d’habitation (…). A Kiev, 78 % des bâtiments sont actuellement chauffés. » Selon lui, les réserves de gaz seront suffisantes pour passer l’hiver.
  • « Dans la journée, les occupants russes ont tiré trois missiles et procédé à cinq frappes aériennes et deux de lance-roquettes multiples » sur les régions de Lviv (Ouest), Kharkiv (Nord-Est), Dnipro (Centre) et Zaporijia (Sud), a quant à lui signalé l’état-major des forces ukrainiennes.
  • Kiev a fermement « condamné » les « expulsions » d’habitants des oblasts de Zaporijia et de Kherson, où la Russie procède à des « déplacements de masse forcés ». Le ministère de la défense russe a annoncé vendredi que ces mouvements de population se poursuivaient au rythme de « plus de 5 000 » personnes par jour. Le président russe, Vladimir Poutine, avait justifié ces évacuations pour la première fois, estimant que les civils « doivent être éloignés » des zones de combat « les plus dangereuses ».
  • Au vu de cette situation, les Etats-Unis vont financer la modernisation de chars T-72 et de missiles sol-air HAWK dans le cadre d’un programme de quelque 400 millions de dollars (environ 400 millions d’euros), a annoncé Jake Sullivan, le conseiller à la sécurité nationale du président américain, lors d’une rencontre à Kiev avec Volodymyr Zelensky.
  • Sur la place Rouge, à l’occasion de la Journée de l’unité nationale, Vladimir Poutine a estimé, vendredi 4 novembre, que cette aide des Occidentaux favorise des « objectifs géopolitiques, qui n’ont rien à voir avec les intérêts du peuple ukrainien » mais visent « à affaiblir, désintégrer, détruire la Russie ».
  • Les exportations de céréales à partir des ports ukrainiens ont repris jeudi, après le retour de la Russie dans l’accord sur un couloir humanitaire.

Retrouvez notre direct d’hier en cliquant sur ce lien.

Lire tous nos articles, analyses et reportages sur la guerre en Ukraine

Reportage. A Kiev, l’opposition biélorusse joue des coudes pour être reconnue comme un partenaire

Synthèse. La fin annoncée de la mobilisation « partielle » en Russie soulève des doutes

Décryptages. Pour la première fois, Kiev a utilisé des drones-suicides navals contre la flotte russe en Crimée

Reportage. Dans le Donbass, « que les prorusses fassent leurs valises ! »

Témoignages. Le journal d’Olga et Sasha : « La Russie signifie la peur, la mort, la terreur pour tant de peuples dans le monde aujourd’hui »

Reportage. A Cincu, en Roumanie, l’armée française finalise sa principale base sur le flanc est de l’Europe, où 750 soldats sont déployés

Entretien. Agathe Demarais : « Les sanctions économiques contre la Russie marchent, mais à long terme seulement »

Factuel. Les réponses du « Monde » à vos questions les plus fréquentes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici