Guerre en Ukraine en direct : deux bases aériennes russes touchées par des frappes ukrainiennes ; coupures d’électricité en Ukraine après de nouveaux bombardements russes

0
26

Des frappes russes provoquent de nouvelles coupures d’eau et d’électricité

L’Ukraine a subi lundi une nouvelle salve de missiles russes qui a fait au moins deux morts et entraîné de nouvelles coupures de courant et d’eau dans un pays déjà en crise énergétique. Ces frappes coïncident avec l’entrée en vigueur du plafonnement du prix du pétrole russe décidé par les puissances occidentales pour faire pression sur Moscou. Le Kremlin avait assuré dans la matinée que cette mesure n’aurait « pas d’impact » sur son offensive.

« L’Ukraine subit une huitième salve massive de missiles de la part d’un Etat terroriste. Malheureusement, il y a déjà des dégâts sur l’infrastructure énergétique », a indiqué l’opérateur ukrainien Ukrenergo, appelant la population à rester « aux abris ». Selon le chef de l’administration militaire de Kryvy Rih, dans le centre de l’Ukraine, « une partie de la ville est privée d’électricité » et « plusieurs chaudières et stations de pompage » sont hors service. A Odessa, grand port du sud du pays, et à Soumy, dans le Nord-Est, les opérateurs signalent des coupures d’eau et de courant. L’électricité a été également coupée à Mykolaïv, dans le Sud, selon le maire, Oleksandr Senkevitch.

Le chef adjoint de l’administration présidentielle ukrainienne, Kirill Timoshenko, a fait état sur Telegram de deux morts et de trois blessés, dont un enfant. Dans la région de Kiev, aucun dégât n’a été signalé. La défense antiaérienne ukrainienne a « abattu la plupart des missiles », a assuré le président Volodymyr Zelensky. « Les ingénieurs ont déjà commencé à rétablir l’électricité. Notre peuple n’abandonne jamais », ajoute-t-il sur Instagram. Selon l’armée de l’air ukrainienne, plus de 60 des 70 missiles tirés par Moscou ont été détruits en vol.

« Incroyable que cela arrive presque quotidiennement à Kiev », écrit sur Twitter le haut-commissaire de l’ONU aux droits de l’homme, Volker Türk, qui se trouve sur place. Photo à l’appui, il ajoute avoir dû se rendre dans un abri pour y poursuivre une réunion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici