Guerre en Ukraine, en direct : de nombreuses attaques russes chaque jour sur le front de Donetsk et des « pertes extraordinairement élevées » subies par Moscou selon Volodymyr Zelensky

0
6

Image de couverture : Un blindé utilisé par l’armée ukrainienne sur la ligne de front dans la région de Donetsk, le 8 novembre 2022. STRINGER / REUTERS

  • Les forces russes attaquent sur le front de Donetsk, dans l’est de l’Ukraine, plusieurs dizaines de fois par jour et subissent des « pertes extraordinairement élevées », a déclaré mardi soir le président ukrainien Volodimir Zelensky, avant d’ajouter : « Mais l’ordre reste le même : avancer vers la limite administrative de la région de Donetsk. Nous ne céderons pas un seul centimètre de notre terre. »
  • Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a exhorté les Américains à « maintenir une unité inébranlable » jusqu’au « rétablissement de la paix » en Ukraine, alors que se tenait mardi aux Etats-Unis des élections de mi-mandat cruciales aux Etats-Unis dont les résultats pourraient affecter le soutien de Washington à Kiev. L’ambassadrice des Etats-Unis auprès de l’ONU, Linda Thomas-Greenfield, a répété lors d’un entretien à Kiev avec Volodymyr Zelensky que les Etats-Unis étaient « prêts à rester aux côtés de l’Ukraine aussi longtemps qu’il le faudra ».
  • Le ministère de la défense russe a démenti, lundi soir, les témoignages publiés hier par des blogueurs militaires russes selon lesquels une unité d’infanterie de marine russe aurait perdu des centaines d’hommes lors d’une offensive infructueuse dans l’est de l’Ukraine.
  • Le porte-parole du département d’Etat américain, Ned Price, doute que Moscou soit disposé à entamer un processus de paix. Il a estimé que, si c’était le cas, la Russie cesserait de frapper l’Ukraine et d’y tuer des civils. Le Kremlin « continue d’intensifier cette guerre, plutôt que d’offrir une sorte de signal réel indiquant qu’il est prêt ou ouvert aux négociations », a-t-il déclaré lundi soir.
  • Les autorités ukrainiennes ont fait usage d’un mécanisme spécial, uniquement utilisable en temps de guerre, pour prendre le contrôle de cinq sociétés d’importance stratégique – notamment un producteur de pétrole et un fabricant de moteurs –, a fait savoir, lundi, le ministre de la défense, dans le but de « répondre aux besoins des forces armées et de l’ensemble du secteur de la défense ».
  • Les travaux pour stabiliser et augmenter l’approvisionnement en électricité des consommateurs du centre de Kiev et du nord de l’Ukraine devraient encore durer au moins une semaine, selon l’opérateur de réseau Ukrenergo, « s’il n’y a plus de frappes de missiles ». Ces deux zones font les frais d’attaques russes sur les infrastructures énergétiques.
  • Vladimir Poutine a déclaré que, sur les quelque 320 000 personnes mobilisées, 80 000 d’entre elles se trouvaient actuellement « dans la zone de l’opération militaire spéciale » – le terme utilisé par la Russie pour désigner sa guerre en Ukraine. Parmi eux, 50 000 sont désormais incorporés dans des unités de combat. « Les autres ne prennent pas encore part aux combats », a ajouté M. Poutine.
  • L’Ukraine a reçu, lundi, de nouveaux systèmes occidentaux de défense antiaérienne destinés à contrer les missiles russes qui pleuvent régulièrement sur les villes et infrastructures du pays.
  • La Maison Blanche a assuré, lundi, que « le soutien des Etats-Unis à l’Ukraine sera[it] infaillible et inébranlable » quel que soit le résultat des élections américaines mardi, qui risquent de faire perdre au président Joe Biden sa majorité dans une, voire les deux chambres du Congrès.
  • La Corée du Nord a nié, lundi, avoir fourni des armes à la Russie, en réponse à des accusations « infondées » de la part des Etats-Unis. « Nous répétons encore une fois que nous n’avons jamais passé de contrat d’armement avec la Russie et que nous n’avons aucune intention de le faire à l’avenir », a écrit l’agence étatique KCNA en citant les autorités de Pyongyang.

Retrouvez notre direct d’hier en cliquant sur ce lien.

Lire tous nos articles, analyses et reportages sur la guerre en Ukraine

Lettre de Moscou. En Russie, le sauvetage en direct de quatre sœurs daghestanaises menacées d’un « crime d’honneur »

Factuel. Des soldats russes dénoncent leur utilisation comme chair à canon

Décryptages. Dans la région de Kherson, une contre-offensive ukrainienne laborieuse face à une armée russe retranchée

Tribune. Thierry Burkhard, chef d’état-major des armées : « La force militaire fait un retour brutal sur la scène internationale »

Décryptages. L’inflexible neutralité de la Suisse irrite ses partenaires européens

Les décodeurs. Pourquoi la France et 51 autres pays ont voté contre la résolution de l’ONU condamnant le nazisme

Factuel. Les réponses du « Monde » à vos questions les plus fréquentes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici