Fuite du président sri-lankais, tensions sur le gaz russe, bombardements en Ukraine… les cinq infos à retenir du week-end

0
46

Vous avez décroché de l’actualité ? Nous vous résumons les principales informations de ces deux derniers jours.

Au Sri Lanka, le président prend la fuite et accepte de quitter ses fonctions

Des manifestants qui ont envahi le palais présidentiel du Sri Lanka se baignent dans la piscine de la résidence, à Colombo, dimanche 10 juillet 2022.

Le président du Sri Lanka, Gotabaya Rajapaksa, a fui samedi 9 juillet son palais de Colombo, sous la pression populaire. Alors qu’une foule de manifestants, demandant sa démission, pénétraient dans sa résidence officielle, il a annoncé son intention de quitter ses fonctions au cours de la semaine prochaine, selon les propos rapportés par le président du Parlement, Mahinda Abeywardana. « Pour assurer une transition pacifique, le président a dit qu’il allait démissionner le 13 juillet », a-t-il déclaré à la télévision.

Le premier ministre a également fait savoir qu’il comptait démissionner. Dimanche, le flou demeurait dans le pays. Les partis politiques de l’opposition sri-lankaise se sont réunis pour convenir d’un nouveau gouvernement.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Au Sri Lanka, après la fuite du président, la peur du chaos

Alors que l’Europe se prépare à un hiver sans gaz russe, Elisabeth Borne envisage des aides ciblées après la fin du bouclier tarifaire

Une partie du gazoduc Nord Stream 1, à Lubmin, en Allemagne, le 21 juin 2022.  Lundi 11 juillet, la société russe Gazprom entamera une opération de maintenance du gazoduc. Les dirigeants européens craignent que le fournisseur n’interrompe totalement ses approvisionnements à la suite de cette opération.

L’Union européenne (UE) et les gouvernements des Etats membres se préparent à une coupure totale des approvisionnements en gaz russe lors de cet hiver. Il s’agit, selon une déclaration du ministre des finances, Bruno le Maire, du scénario jugé le plus probable dans les projections actuelles.

La saison, dans ce cas, pourrait être rude, puisque, avant que le président de la Russie, Vladimir Poutine, décide d’envahir l’Ukraine le 24 février, le gaz russe représentait 40 % des importations de l’UE.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Les Européens se préparent à un hiver sans gaz russe

Dans ce contexte, les gouvernements travaillent à des plans de contingentement qui organisent la gestion de la pénurie éventuelle dans les différents secteurs industriels. La Commission européenne tente, elle, de mettre en œuvre un « plan d’urgence de réduction de la demande d’énergie ».

En France, la première ministre, Elisabeth Borne, en déplacement à Aix-en-Provence, a annoncé que le bouclier tarifaire sur les prix de l’énergie pourrait être remplacé, l’an prochain, par des aides plus ciblées à destination des Français modestes.

Lire aussi : Gaz et électricité : Elisabeth Borne envisage des aides ciblées après la fin du bouclier tarifaire

Guerre en Ukraine : la Russie poursuit ses frappes, Kiev l’accuse d’incendier des champs de céréales

La guerre menace les moissons prévues pour cet été, ce qui pourrait aggraver la crise alimentaire mondiale. Le porte-parole de l’administration de la région d’Odessa, Sergey Bratchuk, a partagé sur Telegram des photos prises par la police locale montrant des champs brûlés. « En raison de tirs d’obus incendiaires, des incendies à grande échelle se produisent chaque jour dans les champs et dans les forêts de toute la région. Les troupes russes, par ailleurs, ne permettent pas aux habitants d’éteindre les incendies. Ils détruisent les greniers à céréales et le matériel. »

Sur le terrain, les bombardements continuent. Une frappe a éventré samedi soir un immeuble d’habitation à Tchassiv Yar, faisant au moins quinze morts, ont annoncé les autorités ukrainiennes. Vingt-quatre personnes se trouvent encore sous les décombres, dont un enfant, tandis que cinq autres ont été sauvées, selon les secours. Des missiles russes ont tué deux personnes et en ont blessé trois autres, samedi, dans la ville de Kryvy Rih, dans le sud de l’Ukraine, selon les autorités régionales.

« Uber Files » : révélations sur le « deal » secret entre Uber et Emmanuel Macron à Bercy

Emmanuel Macron, alors ministre de l’économie, à l’Elysée le 5 novembre 2014.

Des documents internes à l’entreprise, analysés par Le Monde et ses partenaires du Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ), montrent comment, entre 2014 et 2016, le ministre de l’économie a œuvré en coulisse pour la société de VTC, qui tentait d’imposer une dérégulation du marché et affrontait l’hostilité du gouvernement.

Ces « Uber Files », des dizaines de milliers de courriels, de présentations, de tableurs et de documents PDF écrits entre 2013 et 2017, jettent un éclairage particulièrement cru sur ces années folles, ponctuées de violences durant les manifestations de taxis, pendant lesquelles l’entreprise américaine a usé de toutes les recettes du lobbying pour tenter d’obtenir une dérégulation du marché, en France comme ailleurs.

Les « Uber Files » révèlent aussi comment le groupe californien, déterminé à s’imposer par le fait accompli et, au besoin, en opérant dans l’illégalité, a mis en œuvre des pratiques jouant volontairement avec les limites de la loi, ou pouvant s’apparenter à de l’obstruction judiciaire face aux enquêtes dont il faisait l’objet.

Lire notre enquête : Article réservé à nos abonnés « Uber Files » : révélations sur le « deal » secret entre Uber et Emmanuel Macron à Bercy

Au bac, un taux de réussite de 91,1 %, en baisse de 2,8 points par rapport à 2021

Des étudiants découvrent le résultat des épreuves du baccalauréat, au lycée Edouard-Herriot, à Lyon, le 5 juillet 2022.

Au total, 664 300 candidats ont été reçus au baccalauréat 2022 après la session de rattrapage, soit un taux de réussite de 91,1 %, un chiffre en baisse de 2,8 points par rapport à juin 2021, a annoncé, samedi, le ministère de l’éducation nationale.

Après deux sessions perturbées par la crise sanitaire, cette première édition du « bac Blanquer », organisée dans des conditions quasi normales, se solde par un taux de réussite au baccalauréat général de 96,1 % (− 1,5 point par rapport à 2021), un taux de réussite au baccalauréat technologique de 90,6 % (− 3,5 points) et un taux de réussite au baccalauréat professionnel de 82,3 % (− 4,5 points), a détaillé la Rue de Grenelle dans un communiqué.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Avec 91,1 % d’admis, les résultats du bac 2022 sont en recul

Mais aussi :

Royaume-Uni. La course à la succession de Boris Johnson est lancée.

Japon. Le parti au pouvoir donné gagnant des élections sénatoriales, deux jours après l’assassinat de l’ancien premier ministre

Tour de France. La menace du Covid-19 éclipse la victoire de Wout Van Aert à Lausanne, et force Guillaume Martin à l’abandon.

Rugby. Les Bleus, vainqueurs du Japon, terminent la saison invaincus.

Wimbledon. Elena Rybakina a remporté son premier titre du Grand Chelem, et Novak Djokovic s’adjuge une septième couronne

Indonésie. A Bali, Antony Blinken met en garde Wang Yi à propos des pressions chinoises exercées sur Taïwan.

Mexique. L’ex-président Echeverria, poursuivi pour la « guerre sale » contre des opposants, est mort

Le Monde

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici