Finlande : la première ministre blanchie après la polémique sur ses fêtes

0
15

Les plaintes déposées contre la première ministre finlandaise, Sanna Marin, après la diffusion, cet été, d’une vidéo où on la voit s’amuser avec des amis lors d’une soirée, ont été classées sans suite, vendredi 4 novembre.

Le chancelier de la justice, chargé d’examiner la légalité de l’action des membres du gouvernement, « ne voit aucune raison de suspecter la première ministre de conduite illégale dans le cadre de ses activités ou d’avoir négligé ses fonctions officielles », annonce-t-il dans un communiqué.

L’affaire, qui a fait le tour du monde, a soulevé la question du comportement des dirigeants dans leur vie privée comme celles du traitement réservé aux femmes qui exercent le pouvoir.

Les plaignants reprochaient en particulier à la plus jeune cheffe de gouvernement d’Europe, âgée de 36 ans, de ne pas être en état de travailler « à cause de [sa] consommation d’alcool », d’avoir un comportement inapproprié pour une première ministre ou encore d’avoir nui « à la réputation et à la sécurité » de la Finlande.

La première ministre sociale-démocrate s’était soumise à un test de dépistage de stupéfiants, qui s’était révélé négatif, mais la polémique avait été relancée quelques jours plus tard par la publication d’une photo montrant deux femmes soulevant leur haut lors d’une fête organisée en juillet à sa résidence officielle, ce qui a contraint Mme Marin à présenter ses excuses.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Sanna Marin, une première ministre moderne qui dérange les conservateurs

Le Monde avec AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici