Erdogan flirte avec le régime de Damas

0
43
Le président turc Recep Tayyip Erdogan lors de sa dernière rencontre avec son homogue Vladimir Poutine, principal soutien du régime de Damas, le 5 août dernier à Sotchi (Russie). PRESIDENTIAL PRESS OFFICE/via REUTERS

DÉCRYPTAGE – Le président turc, qui a activement soutenu l’opposition à Bachar el-Assad, n’exclut plus de s’en rapprocher.

À Istanbul

Effet d’annonce ou changement de cap? Dans son avion qui le ramenait d’Ukraine, ce vendredi 19 août, le président Recep Tayyip Erdogan a affirmé vouloir «franchir de nouvelles étapes» avec le pouvoir de Damas, tout en appelant à une réconciliation entre l’opposition et le régime syrien. Ses propos, qui tranchent avec son soutien indéfectible au renversement de Bachar el-Assad lors du soulèvement de 2011, confirment une inflexion dans la politique d’Ankara. La Turquie, par la voix de son ministre des Affaires étrangères Mevlüt Cavusoglu, a déjà plaidé à deux reprises en dix jours pour «réconcilier» les deux camps. Lors de sa première allocution, le chef de la diplomatie turc avait même créé la surprise en révélant avoir rencontré son homologue syrien Faysal Moqdad en octobre dernier, en marge du sommet du Mouvement des non-alignés à Belgrade, capitale de la Serbie. Ce changement dans la position turque intervient également peu après la rencontre d’Erdogan, le 5 août, avec le président…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 84% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 0,99€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici