démission du chef de la police nationale après l’assassinat de Shinzo Abe

0
53

Le chef de la police nationale japonaise, Itaru Nakamura, a annoncé jeudi 25 août avoir présenté sa démission, après avoir reconnu des défaillances dans la protection de l’ancien premier ministre Shinzo Abe, assassiné le 8 juillet lors d’un meeting électoral.

L’annonce a été faite lors d’une conférence de presse détaillant les conclusions de l’enquête sur les failles de la protection de l’ancien premier ministre. « Nous avons décidé de réorganiser notre équipe et de repartir sur de nouvelles bases en ce qui concerne nos missions de sécurité, et c’est pourquoi j’ai proposé ma démission », a déclaré M. Nakamura lors d’une conférence de presse. Il n’a pas précisé quand sa démission serait effective.

Lire aussi : Après l’assassinat de l’ex-premier ministre japonais Shinzo Abe, la police locale reconnaît des failles « indéniables » dans sa sécurité

Shinzo Abe est mort de ses blessures après avoir été visé par des tirs à l’arme à feu le 8 juillet, lors d’un meeting électoral dans le département à Nara (ouest du Japon).

L’homme suspecté du meurtre de Shinzo Abe, Tetsuya Yamagami, a été arrêté sur les lieux et fait actuellement l’objet d’une évaluation psychiatrique jusqu’à fin novembre. Il a déclaré à la police qu’il avait ciblé l’ancien dirigeant en raison de ses liens avec l’Eglise de l’unification, également connue sous le nom de secte Moon, qu’il détestait.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés « Au Japon, les liens de la secte Moon avec l’aile droite du Parti libéral-démocrate de Shinzo Abe sont tabous »

Dès le lendemain de l’assassinat de Shinzo Abe, le chef de la police de la préfecture de Nara, Tomoaki Onizuka, avait reconnu qu’il était « indéniable qu’il y avait eu des problèmes avec les mesures de garde et de sécurité » de l’ancien premier ministre. « Il est urgent que nous menions une enquête approfondie pour clarifier ce qui s’est passé », avait-il ajouté.

Le Monde avec AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici