AccueilInternationalCoup d'arrêt à l'unité...

Coup d’arrêt à l’unité du Conseil de sécurité de l’ONU face à la Corée du Nord

Chinois et Russes ont opposé un veto à une résolution américaine pour imposer des sanctions à Pyongyang après de nouveaux tirs de missiles balistiques.

La Chine et la Russie ont mis jeudi 26 mai leur veto au Conseil de sécurité de l’ONU à une résolution des États-Unis imposant de nouvelles sanctions à la Corée du Nord pour ses tirs de missiles balistiques, affichant avec éclat la division de l’instance au risque d’en faire profiter Pyongyang. Les 13 autres membres du Conseil ont voté en faveur du texte qui prévoyait notamment une réduction des importations de pétrole brut et raffiné par Pyongyang.

En coulisses, plusieurs alliés de Washington ont déploré l’insistance américaine à organiser un vote en sachant que la Chine et la Russie utiliseraient leur veto. Pour les Américains, ne rien faire était «pire que le scénario de deux pays bloquant la résolution», a expliqué un ambassadeur sous couvert d’anonymat.

Depuis 2017, année au cours de laquelle le Conseil avait adopté à l’unanimité trois séries de sanctions lourdes, «la retenue et le silence du Conseil n’ont pas éliminé ni même réduit la menace», a souligné l’ambassadrice américaine à l’ONU, Linda Thomas-Greenfield, en justifiant sa démarche. «Au contraire, la Corée du Nord a été enhardie par l’inaction de ce Conseil», a-t-elle estimé.

Son homologue chinois, Zhang Jun, lors d’un échange tendu avec la diplomate américaine, a accusé les Etats-Unis d’avoir voulu un «échec» et d’avoir «éloigné le Conseil du dialogue et de la conciliation». «Le noeud du problème», a-t-il dit, «est de savoir s’ils veulent utiliser le dossier de la péninsule coréenne pour leur soi-disant stratégie indo-pacifique». Avant le vote, il avait affirmé à des journalistes le désaccord «total» de Pékin «à toute tentative de faire (…) de l’Asie un champ de bataille ou d’y créer des affrontements ou des tensions».

Zhang Jun a appelé les États-Unis à «travailler à promouvoir une solution politique», en affirmant que de nouvelles sanctions auraient eu des conséquences humanitaires en Corée du Nord, éprouvée depuis peu par de multiples cas de Covid.

L’ambassadeur russe à l’ONU, Vassily Nebenzia, a accusé les États-Unis d’ignorer les appels de Pyongyang à mettre fin à leurs «activités hostiles». «Il semble que nos collègues américains et occidentaux souffrent de l’équivalent du blocage de l’écrivain. Ils semblent n’avoir aucune réponse aux situations de crise autre que l’introduction de nouvelles sanctions», a-t-il déclaré.

Essai nucléaire craint

Le projet de résolution américain prévoyait aussi d’interdire les exportations nord-coréennes de combustibles minéraux, de montres et d’horloges, et toute vente ou transfert à Pyongyang de tabac. Le texte visait en outre à accroître la lutte contre les cyber-activités de Pyongyang.

Après le rejet de ce projet et un affichage clair de la division du Conseil de sécurité de l’ONU sur le dossier nord-coréen, cette instance risque d’avoir du mal à maintenir la pression pour faire appliquer les sanctions décidées en 2017, craignent des diplomates. À l’époque, de multiples mesures sectorielles et individuelles avaient été prises contre la Corée du Nord dans les domaines du pétrole, du charbon, du fer, de la pêche ou du textile.

Si les Nord-Coréens ont développé leur armement balistique et disposent de plusieurs bombes atomiques, ils ne sont pas encore parvenus, selon des diplomates, à associer les deux technologies afin d’avoir un missile à tête nucléaire. La Corée du Nord a procédé cette semaine à de nouveaux tirs de missiles, dont probablement son plus gros missile balistique intercontinental, peu après une visite en Asie du président américain Joe Biden.

À l’ONU, le Royaume-Uni, la France et la Corée du Sud ont exprimé leurs craintes de voir la Corée du Nord procéder à un septième essai nucléaire, annoncé comme imminent, qui serait son premier en cinq ans. En regrettant «profondément» un vote «qui marque la division du Conseil», l’ambassadeur français, Nicolas de Rivière, a jugé que l’utilisation du veto «revenait à protéger le régime nord-coréen et à lui donner un blanc-seing pour proliférer encore davantage».

En vertu d’une nouvelle procédure adoptée récemment à l’initiative du Liechtenstein, la Chine et la Russie devraient prochainement devoir expliquer devant l’Assemblée générale des Nations unies pourquoi ils ont utilisé jeudi leur droit de veto.

À VOIR AUSSI – Corée du Nord: les États-Unis et la Corée du Sud «prêts à faire face»

Le plus populaire

Articles Liés

 La Russie annonce l’expulsion de 34 diplomates français ; Bruxelles propose une nouvelle aide financière de neuf milliards d’euros

https://assets-decodeurs.lemonde.fr/redacweb/ukraine-cartes-infographie/derniere-maj-ukraine-avancee-russe.png https://assets-decodeurs.lemonde.fr/redacweb/ukraine-cartes-infographie/derniere-maj-ukraine-avancee-russe.png ...

“Bébé Holly” retrouvée vivante 41 ans après sa disparition

Holly avait été abandonnée dans une église d'Arizona en 1981 et...

Lisez maintenant

 “Je n’avais pas de temps à perdre”, Nathalie Marquay raconte son premier rendez-vous étonnant avec Jean-Pierre Pernaut 

Nathalie Marquay était l'invitée du Grand Studio sur RTL ce samedi 11 juin. L'occasion pour elle de faire des confidences concernant sa relation avec Jean-Pierre Pernaut. Nathalie Marquay ne s'en remet pas. Le 2 mars dernier, son cœur, tout comme celui des français, s'est brisé lorsque le décès...

 « Inutile », « ingérable »… La carte vitale biométrique ne convainc pas certains professionnels de santé

Six milliards d’euros minimum par an. C’est ce que représenterait chaque année la fraude à la carte vitale d’après Philippe Mouiller, sénateur LR, à l’origine d’un amendement adopté au Sénat dans...

 Johnny Depp VS Amber Heard : coup de théâtre en pleine délibération ! Le jury troublé par un détail

Le jury a été troublé par un détail lors des délibérations du procès qui oppose Johnny Depp à Amber Heard ce mardi 31 mai. Depuis le 11 avril dernier, Amber Heard et Johnny Depp font face à la justice dans un procès très médiatisé. Ce mardi 31 mai,...

 La Russie annonce l’expulsion de 34 diplomates français ; Bruxelles propose une nouvelle aide financière de neuf milliards d’euros

https://assets-decodeurs.lemonde.fr/redacweb/ukraine-cartes-infographie/derniere-maj-ukraine-avancee-russe.png https://assets-decodeurs.lemonde.fr/redacweb/ukraine-cartes-infographie/derniere-maj-ukraine-avancee-russe.png 30 La situation en carte Agrandir Le contexte Live animé par Solène L'Hénoret, Anne Guillard et Marie Slavicek ...

-50 % sur ce super vélo électrique chez Cdiscount!

Cdiscount est une plateforme d’e-commerce d’origine française. De temps en temps, Cdiscount offre des bons plans et des promotions exceptionnelles à ne pas rater. Pour cette fois, le site propose le vélo électrique VAE pliant de ville de la marque MOMA BIKES à moins de 1000 €. Effectivement,...

” Mon espace Santé ” is the new DMP, ah bon t’es sûr ?

Vous allez voir ce que vous allez voir. C’est en quelque sorte le discours des autorités sanitaires depuis qu’a été lancée début 2022 la phase d’ouverture de « Mon Espace Santé » sur...

“25.000 hectares déjà partis en fumée” en France, une précocité “sans précédent”

De la dune du Pilat aux monts d'Arrée, des Bouches-du-Rhône à...

“38% des Français pensent que l’Islam est une menace”, Arthur publie une étude choc et pousse un coup de gueule !

Dans une interview accordée au Point en 2017, Arthur avait confié la raison pour laquelle il avait pris la décision de quitter la France. Pour lui, Paris était synonyme d’angoisse. « Trop de boulot, de stress, de lumière, de bruit… » Las, il choisissait de « tout plaquer pour s’installer...

“98 % des eaux de baignade en Martinique sont conformes” selon l’Agence Rég

Le dernier bilan de la qualité des eaux de baignade en Martinique est conforme à 98%. Du 1er janvier 2020 au 30 septembre 2021, l’ARS, en charge du suivi qualitatif de ces eaux, a effectué 1857 prélèvements, en mer et en rivière. "La tendance est stable et...

“A mon retour de tournage, mon fils ne me parlait plus”

Au côté du regretté Gaspard Ulliel, Céline Sallette est à l'affiche du long-métrage "Un peuple et son roi", diffusé ce lundi 18 juillet 2022 sur France 3. La comédienne, devenue incontournable sur le petit comme sur le grand écran, est aussi à la tête d'une jolie petite...