Aux Philippines, le chef des prisons accusé d’avoir ordonné le meurtre du journaliste Percival Mabasa

0
9

C’est une grave mise en cause que la police philippine a portée, lundi 7 novembre, en accusant le directeur général de l’administration pénitentiaire d’avoir ordonné le meurtre d’un éminent journaliste de radio, dont la mort a suscité l’inquiétude de la communauté internationale. Percival Mabasa, 63 ans, qui se faisait appeler « Percy Lapid » dans son émission, a été tué dans la banlieue de Manille le 3 octobre alors qu’il se rendait à son studio.

La police a porté plainte pour meurtre contre le directeur général, Gerald Bantag, actuellement suspendu de ses fonctions, et son adjoint à la sécurité, Ricardo Zulueta.

Le tireur présumé, Joel Escorial, s’est rendu aux autorités en octobre, craignant pour sa sécurité après que la police a diffusé son visage à partir d’images de vidéosurveillance, ont rapporté des responsables.

M. Bantag « sera probablement le plus haut fonctionnaire de ce pays jamais inculpé dans une affaire de cette gravité », a souligné le secrétaire à la justice, Crispin Remulla.

M. Bantag aurait ordonné le meurtre de M. Mabasa à cause de « l’exposition continue par ce dernier des problèmes contre le premier dans son émission », a fait savoir aux journalistes Eugene Javier, du Bureau national d’enquête.

Le Monde avec AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici