Au Texas, deux avions se percutent en plein vol lors d’un spectacle aérien

0
12

Deux avions datant de la seconde guerre mondiale se sont percutés et ont heurté le sol, samedi 12 novembre, lors d’un spectacle aérien à Dallas (Texas).

« A ce stade nous ne savons pas combien de personnes se trouvaient à bord », a déclaré dans un communiqué, peu de temps après le crash, le régulateur américain de l’aviation (FAA) qui a ouvert une enquête. Les pompiers ont été dépêchés sur place mais aucune autre information n’a été communiquée sur un éventuel bilan.

Hank Coates, président de la société qui a organisé le spectacle aérien, a déclaré que l’un des avions, un bombardier B-17 Flying Fortress, avait généralement un équipage de quatre à cinq personnes. L’autre, un avion de chasse P-63 Kingcobra, dispose d’un seul pilote. Aucun client payant n’était à bord de l’avion, a déclaré M. Coates, de la Commemorative Air Force, qui possédait également les avions. Leurs avions sont pilotés par des volontaires hautement qualifiés, souvent des pilotes à la retraite, a-t-il expliqué.

Pas de blessés au sol

Sur plusieurs vidéos publiées sur les réseaux sociaux, l’avion de chasse semble percuter le bombardier, le faisant s’écraser rapidement au sol et déclenchant une grosse boule de feu et de fumée noire. Le maire de Dallas, Eric Johnson, a fait savoir sur Twitter qu’« aucun spectateur, aucune personne se trouvant au sol n’a été blessée ».

L’aéroport « Dallas Executive », situé à une dizaine de kilomètres au sud de la métropole texane, a évoqué sur Twitter un « incident » survenu lors d’un spectacle d’avions militaires des années 1940, organisé dans le cadre du long week-end férié du 11 novembre, une journée dédiée aux vétérans de guerre.

Le B-17, pierre angulaire de la puissance aérienne américaine pendant la seconde guerre mondiale, est un immense bombardier quadrimoteur utilisé dans les raids de jour contre l’Allemagne. Le Kingcobra, un avion de chasse américain, a été principalement utilisé par les forces soviétiques pendant la guerre. La plupart des B-17 ont été mis au rebut à la fin du conflit et il n’en reste qu’une poignée aujourd’hui, largement présentés dans les musées et les spectacles aériens, selon Boeing.

Des débris au sol après l’accident entre les deux avions, le 12 novembre 2022, à Dallas.

La dernière journée du salon annulée

L’événement, appelé « Wings Over Dallas », se présente comme « le premier salon aéronautique américain de la seconde guerre mondiale ». Le spectacle était prévu pour la période du 11 au 13 novembre, et les spectateurs devaient voir plus de quarante avions de la seconde guerre mondiale.

Le programme des démonstrations de samedi après-midi comprenait la « parade des bombardiers » et les « escortes de chasseurs », qui mettaient en vedette les B-17 et P-63. Des vidéos d’événements précédents de « Wings Over Dallas » montrent des avions de guerre d’époque volant bas, parfois en formation rapprochée, lors de mitraillages ou de bombardements simulés. Les vidéos montrent également les avions effectuant des acrobaties aériennes.

Le site Internet de l’événement fait savoir que les festivités prévues dimanche ont été annulées en raison de l’accident.

Le Monde avec AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici