au G20, Sergueï Lavrov esquive ou ignore les critiques

0
47

https://assets-decodeurs.lemonde.fr/redacweb/ukraine-cartes-infographie/derniere-maj-ukraine-avancee-russe.png
https://assets-decodeurs.lemonde.fr/redacweb/ukraine-cartes-infographie/derniere-maj-ukraine-avancee-russe.png
30
La situation en carte
Agrandir

Le contexte

Image de couverture : Le ministre russe des affaires étrangères Sergueï Lavrov serre la main de son homologue indonésienne Retno Marsudi à la réunion des ministres des affaires étrangère du G20, à Nusa Dua, Bali, Indonesie, le 8 juillet 2022. Willy Kurniawan / AP

  • Vladimir Poutine a défié jeudi les Occidentaux, affirmant, dans un discours prononcé devant les chefs des groupes parlementaires et retransmis à la télévision, que la Russie n’avait « pas encore commencé les choses sérieuses » en Ukraine. « Nous entendons qu’ils veulent nous vaincre sur le champ de bataille. Que dire ? Qu’ils essaient ! », a lancé le maître du Kremlin. « En même temps, nous ne refusons pas les négociations de paix. Mais ceux qui les refusent doivent savoir que plus longtemps [ils refuseront], plus il leur sera difficile de négocier avec nous », a-t-il ajouté.
  • Le porte-parole du ministère russe de la défense, Igor Konachenkov, a annoncé, le 7 juillet, que les forces russes en Ukraine faisaient une pause pour « retrouver leurs capacités de combat ». M. Konachenkov n’a pas précisé la durée prévue de cette pause opérationnelle qui ne signifie nullement l’arrêt des combats.
  • Sur le terrain, l’heure n’était pas à la négociation jeudi mais aux attaques des villes encore aux mains des Ukrainiens. A Kramatorsk, dans la région de Donetsk, un bombardement dans le centre-ville a tué un civil et en a blessé six. L’Ukraine dément que la Russie contrôle 100 % de l’oblast de Louhansk, dont le gouverneur, Serhi Haïdaï, accuse les Russes d’enrôler de force et de brutaliser les habitants des villes de Sievierodonetsk et Lyssytchansk.
  • Au nord, dans la région de Kharkiv, des bombardements russes ont tué trois civils et fait cinq blessés, tandis qu’une offensive limitée échouait aux portes de la ville. Dans le Sud, les Russes bombardent toujours la région de Mykolaïv et les combats font rage autour de la ville de Kherson, qu’ils occupent depuis les premiers jours de la guerre mais doivent faire face, selon Kiev, à des contre-attaques ukrainiennes.
  • L’armée ukrainienne a enfin affirmé jeudi avoir repris pied sur l’île des Serpents en mer Noire, après y avoir remis son drapeau quelques jours plus tôt, à la suite du retrait des forces russes de cet îlot stratégique placé en face de l’embouchure du Danube. Moscou a affirmé y avoir procédé, dans la matinée, à une frappe, tuant des soldats ukrainiens et mettant en fuite les survivants. Des affirmations impossibles à vérifier de source indépendante.
  • En Indonésie, une rencontre des ministres des affaires étrangères du G20 a commencé jeudi sur l’île de Bali, en présence de la Russie et des alliés occidentaux de l’Ukraine. La sécurité alimentaire mondiale et la volatilité des prix de l’énergie entraînées par la guerre seront au programme. L’Union européenne a prévenu qu’elle refusait que la Russie se serve de ce G20 comme d’« une plate-forme pour sa propagande » sur le conflit en Ukraine.

Retrouvez notre direct d’hier ici.

Lire tous nos articles, analyses et reportages sur la guerre en Ukraine

Récit. L’aviation russe échoue à s’imposer dans le ciel ukrainien

Factuel. La France accusée par la Russie d’avoir enfreint « l’éthique diplomatique »

Reportage. « La ferme est détruite, la récolte est perdue » : les agriculteurs du sud de l’Ukraine dépriment ou prennent les armes

Reportage. Les tribulations de Balzac en Ukraine

Entretien. « La Russie a cessé d’être un pays que l’on peut traiter normalement »

Chronique. « Vladimir Poutine parie sur l’inappétence et la fatigue des sociétés occidentales »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici