Apple retire le réseau social russe VKontakte de l’App Store

0
20

Apple a confirmé mercredi 28 septembre avoir retiré les applications du réseau social russe VKontakte (aussi appelé VK) de son magasin d’applications, l’App store. Cette mesure a été prise à la suite des nouvelles sanctions britanniques prises contre des organisations et personnalités russes, en représailles aux scrutins d’annexion organisés dans quatre régions d’Ukraine par Moscou.

Les utilisateurs de VK, l’équivalent de Facebook en Russie, pourront continuer de se servir de leurs applications s’ils les ont déjà sur leur iPhone. Ils ne pourront cependant pas en télécharger de nouvelles ni réaliser de mises à jour. « Il va peut-être y avoir des difficultés avec les notifications et les paiements. Les spécialistes de VK y travaillent », a réagi le réseau dans un communiqué publié mardi, ajoutant avoir récemment amélioré les applications pour qu’elles fonctionnent bien sans mise à jour « pendant longtemps ».

Les utilisateurs de VK sur Android ne sont pour leur part pas affectés, les applications de l’entreprise russe étant toujours disponibles sur le Play Store de Google.

La page de VK sur l’App Store renvoie désormais vers un post – ici traduit en anglais – dans lequel l’entreprise explique que l’application y est désormais bloquée.
Lire aussi : Tout savoir sur VKontakte, le « Facebook russe »

Des réseaux sociaux déjà très restreints en Russie

Londres a annoncé lundi de nouvelles sanctions contre 92 entités russes, en réaction aux référendums considérés comme « illégaux » par Kiev et ses alliés occidentaux, organisés par la Russie dans quatre régions d’Ukraine contrôlées totalement ou en partie par Moscou. Contacté par l’Agence France-Presse (AFP), Apple a expliqué que les éditeurs des services mobiles de VKontakte étaient justement contrôlés par certaines des entités visées. Le groupe californien a donc bloqué les comptes de ces développeurs et leurs applications ne peuvent plus être téléchargées, et ce quel que soit le pays.

VK est très largement dominant en Russie : en 2019, selon Global Web Index, VKontakte était utilisé par 83 % des internautes russes, loin devant ses concurrents américains. Le réseau social a été fondé en 2006 par le Russe Pavel Dourov, qui a, pendant de longues années, affiché son indépendance à l’égard du pouvoir. L’application est passée en 2014 sous contrôle du milliardaire Alicher Ousmanov, un oligarque proche du Kremlin, puis a été rachetée par le pétrolier Gazprom en 2021, un groupe contrôlé par l’Etat. C’est Vladimir Kirienko qui en a pris la tête, le fils d’un collaborateur direct de Vladimir Poutine, Sergueï Kirienko, directeur adjoint de l’administration présidentielle russe.

Lire aussi Article réservé à nos abonnés Guerre en Ukraine : comment les Russes antiguerre contournent un Internet muselé

Cette nouvelle mesure prise par Apple vient s’ajouter aux très fortes restrictions qui pèsent déjà sur l’accès aux réseaux sociaux et aux sites d’information en Russie depuis l’invasion de l’Ukraine. De nombreux médias locaux et plateformes internationales ont été bloqués ou contraints à fermer par Moscou, qui réprime toute critique de l’offensive.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici