Violentes intempéries, inondations… pourquoi l’automne s’annonce difficile dans le sud de la France

0
77

l’essentiel
Le gouvernement a lancé une campagne de prévention ce mercrediafin d’alerter sur les risques météorologiques violents attendus cet automne. Inondations, orages particulièrement intenses…La Dépêche du Midi vous explique pourquoi les prochaines semaines pourraient voir se multiplier les épisodes dévastateurs.

Après plusieurs mois de sécheresse historique et de canicules à répétition, le gouvernement alerte les Français sur les conditions météorologiques particulièrement violentes qui pourraient concerner le sud de la France dans les semaines à venir.

Le gouvernement vient de lancer une campagne de prévention ce mercredi 24 août 2022 afin d’alerter sur les risques d’épisodes méditerranéens dans quinze départements du sud de la France : Alpes-de-Haute-Provence, Alpes-Maritimes, Ardèche, Aveyron, Aude, Bouches-du-Rhône, Corse-du-Sud, Haute-Corse, Drôme, Gard, Hérault, Lozère, Pyrénées-Orientales, Var et Vaucluse. “Neuf millions d’habitants peuvent être victimes de ces orages cévenols qui peuvent atteindre jusqu’à 200 mm par mètre carré, et malheureusement la température de la mer augmente la probabilité d’avoir ce type de catastrophe”, a souligné Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique.

L’automne de tous les dangers

La sécheresse particulièrement intense et les températures de la mer anormalement élevées laissent présager des phénomènes climatiques particulièrement violents. Si l’on connaît d’ores et déjà les fameux épisodes cévenols, l’automne à venir fait redouter une situation inédite, les sols étant tellement secs qu’ils en sont devenus imperméables. “Des orages puissants ne remplissant pas les nappes phréatiques et conduisant au ruissellement et au risque d’inondation” sont à attendre, selon Christophe Béchu.

A lire aussi :
Inondations, orages, tempêtes… où en est “FR-Alert”, le système d’alerte français sur smartphone ?

“Plus l’air qui vient de la mer est chaud et humide, plus on a un système orageux qui est intense”, alerte ainsi Cindy Lebeaupin-Brossier, chercheuse au CNRS au Centre national de recherche météorologique, auprès de nos confrères de TF1. En somme, la chaleur et l’humidité présentes au-dessus en Méditerranée ont tout du cocktail explosif.

“Camper à l’école peut leur sauver la vie”

Les autorités appellent les populations à la vigilance pour les semaines à venir afin d’éviter un lourd bilan humain et matériel, et diffusent dès ce mercredi des consignes à suivre en cas d’épisode méditerranéen ou de montée brutale des eaux.

Parmi ces consignes ou réflexes à adopter en cas d’inondation : reporter ses déplacements, couper le gaz et l’électricité, éviter de prendre la voiture, ou encore ne pas aller chercher ses enfants à l’école.

A lire aussi :
Orages et inondations : “Camper à l’école”, “Dîner dans son grenier”… la nouvelle campagne du gouvernement sur les gestes à adopter

“Camper à l’école peut leur sauver la vie” peut-on lire sur les affiches diffusées, avec pour slogan “Les inondations tuent”. Les autorités appellent également à préparer un “kit de survie”, avec notamment de l’eau potable en quantité suffisante, une lampe de poche, des denrées non périssables ou encore une copie de vos papiers et contrats les plus importants.

Au moins 45 morts et 8 disparus depuis 2015

Depuis 2015, plusieurs épisodes cévenols violents et meurtriers se sont succédés dans le sud de la France. En octobre 2015, à la suite de pluies diluviennes dans les Alpes-Maritimes, les autorités déploraient 20 décès. En 2020, les Alpes-Maritimes étaient à nouveau sévèrement touchées par la tempête Alex, qui a quant à elle causé la mort de 10 personnes, et fait 8 disparus. En 2018, c’était l’Aude qui était impactée par un épisode méditerranéen particulièrement intense. Là encore, le bilan était très lourd, avec 15 décès recensés. En tout, depuis 2015, au moins 45 personnes ont perdu la vie et 8 autres ont été portées disparues à la suite de violents épisodes cévenols.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici