un nombre record d’incendies détectés depuis le début de l’été

0
66

L’été 2022 bat des records de sécheresse, avec des zones qui n’ont pas connu de pluie depuis juin. Les satellites ont fourni de nombreuses images qui montrent à quel point la nature manque d’eau, en particulier en France.

Cette sécheresse se manifeste par de nombreux incendies. La Gironde a été particulièrement touchée en juillet avec les feux exceptionnels à Landiras et la Teste-de-Buch. La Bretagne connaît également un nombre de sinistres inhabituels. Après les monts d’Arrée, c’est la forêt de Brocéliande qui est en proie aux flammes ce vendredi 12 août 2022.

Suivez notre direct consacré aux incendies ce vendredi 12 août 2022

Sources de chaleur intense

Certains satellites permettent de détecter et recenser les feux de forêt, grâce au système VIIRS (visible infrared imaging radiometer suite), qui repère dans l’infrarouge les sources de chaleur intense à la surface du globe, avec une définition de 375 mètres par pixel.

Deux satellites de la Nasa, Suomi-NPP et NOAA-20, repèrent ainsi les feux à la surface du globe. Leurs données montrent que des records ont déjà été battus en France cet été.

La carte ci-dessous montre les 7 015 détections réalisées en France entre le 1er juillet et le 10 août 2022. Il ne s’agit pas cependant de 7 015 incendies différents, plusieurs points peuvent correspondre à un même feu, sur une surface étendue, et dans le temps s’il a duré plusieurs jours.

Sur la période du 1er juillet au 10 août, le système VIIRS a détecté 7 015 sources de chaleur intense en France. Sur la même période, il en avait relevé 1 432 en 2021 et 1 813 en 2020.

Une année record

Le nombre d’incendies et leurs conséquences font de 2022 une année d’ores et déjà exceptionnelle. Si l’on reste sur la détection d’anomalies thermiques, les données de la Nasa sont sans appel.

Depuis le début de l’année, le nombre de détections (courbe rouge sur le graphique ci-dessous) est au-dessus de la moyenne 2012-2021 (courbe bleue), et depuis juin il dépasse toutes les semaines le niveau maximum des années précédentes (aire grise).

L’EFFIS (European forest fire information system) surveille les feux de forêts en Europe et diffuse lui aussi des données sur le nombre de feux de forêt et la surface brûlée.

Selon le décompte de l’EFFIS, 247 feux de forêt ont été recensés jusqu’à présent en 2022, ce qui place déjà l’année au second rang du plus grand nombre d’incendies, bien qu’elle ne soit pas terminée. L’année 2019 avait connu 304 feux.

Par contre, en raison notamment des incendies hors-norme en Gironde, 2022 bat déjà le record du nombre d’hectares brûlés. L’EFFIS recense une surface brûlée de 48 456 hectares depuis janvier 2022, contre 43 602 pour l’ensemble de l’année 2019.

Avec les feux de cette semaine, le cap des 50 000 hectares brûlés devrait être dépassé dans les prochains bilans.

Le pic de l’épisode actuel de chaleur est attendu pour le samedi 13 août, et le retour de la pluie est attendu ensuite. Même s’il ne devrait contribuer que modestement à diminuer le risque d’incendie : les volumes d’eau seront faibles, et s’il fera moins chaud, les températures demeureront estivales.

Les orages pourraient même contribuer par endroits à augmenter le risque de départ de feu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici