“Uber a pu s’appuyer sur son VRP en chef, Emmanuel Macron”, lance la députée LFI Danielle Simonnet

0
69

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #POLITIQUE

22h19 : ✅️ Première victoire des Députés @RN_officiel ! Le pass sanitaire ne concernera plus les mineurs. Nous ne lâchons rien pour vous défendre. #DirectAN

22h19 : Le gouvernement et les macronistes minoritaires dans l’hémicycle !! #DirectAN

22h18 : Les députés d’opposition, notamment de la NUPES et du RN, se félicitent de cette victoire dans l’hémycicle.

22h12 : Contre l’avis du gouvernement, les députés viennent d’adopter un amendement exemptant tous les mineurs du cadre juridique du passe sanitaire aux frontières et pour les déplacements extra-hexagonaux, par 196 voix contre 183. Des vivats retentissent sur les bancs de l’opposition.

17h48 : Devant la représentation nationale, Elisabeth Borne a proposé aux députés d’organiser “un débat” sur la guerre en Ukraine qui approche de son cinquième mois, et d’installer comme son prédécesseur à Matignon un comité de liaison parlementaire sur le sujet.

16h55 : #directAN #QAG @BorisVallaud fait applaudir ceux qui accueillent des réfugiés ukrainiens. Le RN ne réagit pas. @Elisabeth_Borne lui répond, dit admirer la détermination du peuple ukrainien et lui rend hommage. Tous les bancs applaudissent debout.Des élus #RN, réticents, suivent.

16h55 : Du côté de l’hémicycle, le président du groupe PS Boris Vallaud a fait applaudir les personnes qui accueillent des réfugiés ukrainiens.

16h40 : C’est au tour de Rachel Keke (LFI) d’interpeller le gouvernement. “Ce n’est pas avec des primes et des chèques que l’on paye son loyer ! Ce n’est pas avec des primes et des chèques que l’on nourrit ses enfants tous les jours !”, lance la députée du Val-de-Marne qui rappelle la volonté de la Nupes de porter le smic à 1 500 euros. “Vous êtes dans l’incantation, nous sommes dans l’action”, répond le ministre Olivier Dussopt.

16h26 : “Le défi majeur que nous avons devant nous est illustré par cet épisode de chaleur”, assure le ministre Christophe Béchu, qui dit son “émotion” d’être dans l’hémicycle. Il rappelle que la Première ministre a demandé aux membres du gouvernement de se déployer sur le territoire pour répondre à cette vague de chaleur.

16h16 : Première pour Sandrine Rousseau (EELV) également. Elle interpelle Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique, sur le dérèglement climatique. “Comment nos personnes âgées vont passer l’été (…) L’été va être chaud, que préparez-vous ?”, demande-t-elle.

16h01 : Grande première également pour Pap Ndiaye qui prend la parole dans l’hémicycle. Le ministre de l’Education nationale dit viser “une école engagée pour l’excellence de tous”.

15h58 : “Et la montée de l’islamisme dans nos collèges et lycées ? S’agit-il d’un fantasme ?”, interpelle le député RN Roger Chudeau qui fustige le fait que Pap Ndiaye, le ministre de l’Education nationale, “n’ait pas de politique éducative“.

15h51 : Jean-François Carenco, ministre délégué à l’Outre-mer, prend la parole pour la première fois lui aussi dans l’hémicycle. Il explique que le projet de loi sur le pouvoir d’achat s’adaptera aux spécificités des territoires ultra-marins.

15h49 : Si vous aviez manqué le moment où la présidente de l’Assemblée nationale a repris Danielle Simonnet qui ne l’a pas saluée lors de sa prise de parole, le voici en vidéo :

15h47 : C’est la troisième fois que le ministre de la Santé, François Braun, répond aux questions de l’opposition sur la crise à l’hôpital qui mobilise donc les députés pour ces QAG.

15h54 : “Oui, notre système de santé est malade”, reconnaît François Braun. C’est la première fois que le ministre de la Santé s’exprime dans l’hémicycle. Il défend les 41 mesures de son rapport flash pour passer l’été dans les services d’urgence.

15h32 : Mélanie Thomin, député PS (qui a battu Richard Ferrand aux législatives), interpelle le ministre de la Santé sur sa mission flash. “Ces recommandations ne répondent pas à la crise des urgences”, dit-elle. “Combien de morts faudra-t-il pour que vous preniez enfin les mesures qui s’imposent ?”, ajoute-t-elle.

15h30 : La LFI Danielle Simonnet rabrouée dans l’hémicycle après sa question au gouvernement par la présidente de l’Assemblée, Yaël Braun-Pivet, pour ne pas l’avoir saluée en introduction. Sur ses bancs, le RN applaudit. #DirectAN

15h29 : Au moment où la présidente de l’Assemblée nationale a rabroué Danielle Simonnet pour ne pas l’avoir saluée, le RN a applaudi, révèle un confrère.

15h31 : “Vous nous accusez de vouloir cramer la caisse mais vous voulez faire sauter la banque ! Nous proposons un chemin responsable“, répond le ministre des Comptes publics, Gabriel Attal, au député Fabrice Brun qui l’interroge sur le budget.

15h32 : La Nupes fait part de son mécontentement de voir Olivia Grégoire, secrétaire d’Etat, répondre à la place de Bruno Le Maire. “Oui, madame Simonnet, le ministre de l’Economie a fait son travail. Il a reçu Uber mais aussi Netflix, Doctolib, Blackmarket…”, réplique Olivia Grégoire.

15h17 : La présidente de l’Assemblée nationale tacle Danielle Simonnet qui ne l’a pas saluée.

15h17 : “Ah la République exemplaire tant vantée par Emmanuel Macron ! Voilà le scandale d’Etat Macron Uber Gate”, attaque la députée LFI Danielle Simonnet à propos des révélations des UberFiles. “Un ministre de la République aurait servi les intérêts d’une entreprise américaine”, poursuit l’élue parisienne. “Nous exigeons une commission d’enquête parlementaire”, dit-elle encore.

15h10 : “Juste, quelques secondes, et concernant les OQTF [Obligation de quitter le territoire français] ?“, réplique Marine Le Pen au micro.

15h09 : “Vous n’avez pas lu le programme d’Emmanuel Macron, cette mesure y figurait”, répond à la tribune la Première ministre qui détaille de nouveau le programme du président. “Je n’irai pas chercher les voix du Front national”, confirme de nouveau Elisabeth Borne, qui parle d’une différence de “valeurs” avec le RN. “Mon ADN, ma colonne vertébrale, s’appelle la République”, ajoute la cheffe du gouvernement.

15h18 : “Je salue ce pas vers nous “, assure Marine Le Pen à propos de l’annonce de Gérald Darmanin visant à expulser les étrangers ayant commis des actes graves. “Nous voterons cette mesure dès demain”, poursuit la présidente du groupe RN qui demande que les obligations de quitter le territoire soient effectives.

15h11 : Et c’est parti pour les QAG ! Pour la première fois de cette XVIe législature, les députés de cette nouvelle Assemblée vont pouvoir questionner le gouvernement. Première à s’exprimer : Marine Le Pen, la présidente du groupe RN. Pour suivre la séance en vidéo et en direct, c’est par ici.

14h17 : On vient de recevoir la liste de tous les députés qui poseront des questions au gouvernement aujourd’hui dans l’hémicycle. La présidente du RN Marine Le Pen sera la première à prendre la parole, elle interrogera la Première ministre Elisabeth Borne. Danielle Simonnet (LFI) interrogera elle aussi la cheffe de gouvernement tout comme Boris Vallaud, le président du groupe PS.

14h11 : Bonjour , je viens de recevoir la liste des orateurs du groupe Renaissance (ex-LREM) que je vous communique ci-dessous. Comme je suis plus particulièrement la majorité, on me l’a transmise mais je vais demander aux oppositions de me transmettre leurs orateurs également.

1. Benjamin Haddad à Gérald Darmanin sur la sécurité des Français. 2. Fadila Khattabi à Olivier Dussopt sur les mesures de pouvoir d’achat. 3. Jean-François Rousset à François Braun sur les priorités du quinquennat en matière de santé. 4. Xavier Roseren à Christophe Béchu sur la lutte contre le dérèglement climatique. 5. Brigitte Klinkert à Chrysoula Zacharopoulou sur le bilan de Présidence française de l’Union européenne.

14h15 : Bonjour, quelles sont les Questions au Gouverment qui pourraient être posées cet après-midi à l’Assemblée nationale ? Merci.

10h09 : De son côté, le président par intérim du RN, Jordan Bardella, annonce sur franceinfo que son parti va “réclamer une mission d’information” parlementaire, “parce que c’est notre rôle d’opposants de contrôler l’action du gouvernement”.

10h09 : Après les révélations sur le “deal” passé entre Uber et Emmanuel Macron à Bercy, la Nupes va demander, dans une demi-heure, à l’Assemblée nationale, l’ouverture d’une enquête parlementaire. Cette dernière pourrait être lancée cet été, si la majorité l’accepte, ou en fin d’année si la gauche doit attendre son “droit de tirage”.

10h09 : “Quand je prends un Uber, très souvent on me dit ‘Bonjour monsieur le maire’ et le chauffeur me ramène à Clichy-sous-Bois, parce que c’est en plus la ville où il habite, ou la ville voisine.”

Sur France Inter, ce nouveau membre de l’exécutif, encore maire de Clichy-sous-Bois, souligne que Uber a permis à de nombreux jeunes de quartiers populaires de “trouver des débouchés” professionnels et de “rebondir”. “Ce n’est pas une solution”, nuance-t-il.

10h09 : Bien sûr qu’un ministre de l’Economie est en contact avec les acteurs économiques d’un secteur. Bien sûr, quand il y a de nouveaux entrants liés à la révolution numérique, (…) il faut veiller à ce qu’ils aient leur place et que cette place soit régulée, encadrée par la législation.”

Invité des “4 Vérités”, sur France 2, le ministre défend les liens d’Emmanuel Macron avec Uber à Bercy, qui visaient à “trouver des solutions pour que l’écosystème soit le plus favorable au développement de l’économie“.

(ICIJ / RADIO FRANCE)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici