Présidentielle 2022 : Accusé d’espionnage, puis suspendu par le Rassemblement National, l’eurodéputé Nicolas Bay rejoint finalement Eric Zemmour

0
102

Une décision annoncée quelques heures après la nouvelle de sa suspension par le RN, qui l’accusait d’espionnage pour le camp Zemmour.

Le député européen Nicolas Bay, suspendu par le Rassemblement national (RN) qui lui a retiré son titre de porte-parole de la campagne électorale de Marine Le Pen, a annoncé au Figaro qu’il soutenait la candidature d’Eric Zemmour pour l’élection présidentielle d’avril prochain en France.

“J’ai décidé de m’engager pleinement aux côtés d’Éric Zemmour dans la campagne présidentielle car je crois profondément dans sa candidature, son projet et sa stratégie”, dit-il dans un entretien publié mercredi soir sur le site internet du journal.

“La malhonnêteté aurait consisté à défendre la candidature de Marine Le Pen sur les plateaux de télévision jusqu’au bout avant de basculer soudainement vers un autre candidat”, ajoute-t-il. “J’ai préféré dire ce que je ressentais, et me mettre en retrait”. Accusé par le RN d’avoir transmis des informations au camp Zemmour, Nicolas Bay indique avoir “déposé plainte en diffamation”.

“Je n’avais même pas accès à la moindre information de ce type… En réalité, j’ai demandé à avoir une discussion franche, devant le bureau exécutif et en présence de Marine Le Pen, et pour toute réponse on m’en a suspendu!”, déclare-t-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici