Pourquoi 78 % des conducteurs impliqués dans un accident mortel sur l’autoroute sont des hommes

0
64

78 % des conducteurs impliqués dans des accidents mortels sur l’autoroute sont des hommes, selon le bilan 2021 de l’Association des sociétés françaises d’autoroutes (Asfa) paru mardi, et qui compile les chiffres depuis 2017 (131 décès en 2021). Ce chiffre monte à 82 % sur le reste des routes en France métropolitaine, selon l’Observatoire national de la sécurité routière. Les jeunes de moins de 35 ans sont également surreprésentés.

Surreprésentation des hommes

Une partie de l’explication se trouve dans le surnombre de conducteurs masculin : sur l’autoroute, 76 % des personnes qui conduisent sont des hommes, 24 % sont des femmes. Mais les femmes ne représentent que 15 % des personnes impliquées dans des accidents mortels, contre 78 % d’hommes (7 % restent « non renseignés »). Il existe donc bien une surreprésentation des hommes. Ils sont particulièrement concernés par la vitesse excessive et la consommation de drogues, alcool et médicaments.

« Un rite de virilisation »

« La conduite est souvent une forme de virilisation, c’est une manière de montrer qu’on a l’étoffe d’un héros », explique David Le Breton, sociologue et directeur de l’ouvrage Les jeunes au volant. Selon lui, la route est « un des derniers rites de virilisation qu’il reste ».

Les hommes, en particulier les plus jeunes, veulent prouver leur confiance en eux et ne suivent pas les règles. « Du fait de leur éducation, les jeunes hommes ont une volonté de faire leurs preuves, et cela passe par des conduites transgressives», poursuit le sociologue. Ce comportement semble s’accentuer en groupe : «Cela reste à confirmer, mais certaines études montrent que les garçons seuls ont moins d’accidents que lorsqu’ils sont accompagnés. Ils veulent montrer qu’ils assurent », avance David Le Breton.

Ces explications s’appliquent en particulier aux jeunes : « ils ont le sentiment d’être des bons conducteurs, ils n’ont pas l’expérience de la route qui peut amener à la prudence. ». 28 % des personnes impliquées dans les accidents mortels sur autoroute ont entre 18 et 35 ans, alors qu’ils ne représentent que 19 % des conducteurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici