Monts d’Arrée, Morbihan… Le point sur les incendies de ce dimanche dans l’Ouest

0
61

C’est un week-end difficile pour l’Ouest de la France. Samedi 6 août 2022, déjà, les incendies étaient nombreux, notamment en Bretagne. Le feu a repris dans les monts d’Arrée, dans le Finistère, une grosse vingtaine d’incendies se sont également déclarés dans le Morbihan, et d’autres feux étaient signalés au Mans ou encore dans la Manche. Ce dimanche 7 août, les incendies sont encore nombreux. On fait le point.

Des feux encore actifs dans les monts d’Arrée

En juillet, un large incendie avait déjà détruit 1 700 hectares de végétation dans les monts d’Arrée, dans le centre du Finistère. La reprise des feux, samedi 6 août, a déjà brûlé au moins 240 nouveaux hectares sur les sites de Brennilis et Brasparts, indiquait la préfecture ce dimanche matin.

Les pompiers interviennent aux monts d’Arrée (Finistère), dimanche 7 août 2022. | OUEST-FRANCE

Ce dimanche midi, 264 pompiers étaient mobilisés sur place, dont 40 à Brennilis, où le feu est fixé mais sous surveillance. Sur la zone de Brasparts, le feu était « fixé » mais pas « maîtrisé ». 224 sapeurs-pompiers y étaient mobilisés ce midi.

À bord du Dragon 29, les pompiers ont effectué une nouvelle reconnaissance à 17 h.

« La priorité des prochaines heures, c’est d’essayer de fixer les feux, pour qu’on arrive à éteindre les lisières petit à petit. C’est ce qu’on avait réussi à faire il y a huit jours à peu prés. Après, on s’attachera à ce qu’il soit vraiment éteint », a expliqué Christophe Marx, secrétaire général à la préfecture du Finistère, ce dimanche en fin d’après-midi.

Lire aussi : REPORTAGE. Dans le camion des pompiers qui luttent contre le feu et le vent dans les monts d’Arrée

De nombreux départs de feu dans le Morbihan

Le Morbihan est également durement touché par les incendies ce week-end. À 22 h samedi, 26 départs de feu avaient été recensés dans le département. Dimanche matin, à 8 h, ce bilan est monté à 31, avec 115 hectares brûlés et 185 pompiers mobilisés. En fin d’après-midi, le directeur du Sdis du Morbihan, Jean-François Gouy, parlait de cinq feux « assez conséquents » dans le département. Mais « nous n’avons plus de situation difficile », annonçait-il en conférence de presse, alors qu’une longue phase de noyage débutait.

La piste criminelle est envisagée pour certains départs de feu. Les investigations se poursuivent.

Deux jeunes ont été entendus dans le cadre de l’enquête sur le feu de Saint-Philibert, qui a brûlé cinq hectares autour de zones habitées, impliquant l’évacuation de 40 personnes. Les premières investigations tendent à démontrer que le feu aurait pris lors de l’utilisation de pétards d’artifice par ces deux mineurs.

« Beaucoup [des incendies du week-end] ont des causes accidentelles. La situation de sécheresse est exceptionnelle. On ne peut plus faire de barbecue dans son jardin comme d’habitude », a tenté de sensibiliser dimanche en fin d’après-midi Guillaume Quénet, secrétaire général de la préfecture du Morbihan, lors d’une conférence de presse.

D’autres feux dans l’Ouest

Dans les Côtes-d’Armor, des départs de feu nocturnes ont été signalés. Ce dimanche matin, une quarantaine de pompiers intervenaient encore sur les hauteurs de Tournemine. Trois pompiers ont été légèrement blessés. À midi, les quatre feux étaient maîtrisés. Un hectare de végétation a été détruit. Une enquête a été ouverte pour des faits d’origine volontaire.

En Ille-et-Vilaine, précisément à Pléchâtel, ce sont quatre hectares de lande et de culture qui ont brûlé.

En Mayenne, quatre hectares d’herbes sèches ont brûlé à Sainte-Gemme-le-Robert.

Un incendie s’est également déclaré ce dimanche midi au Lude, dans la Sarthe, brûlant un hectare et demi de broussailles et 1 000 m² de forêt. Une trentaine de pompiers et six camions-citernes feux de forêt ont permis d’éteindre le feu en tout début d’après-midi.

En Sarthe également, à Courcebœufs, c’est un hangar qui a pris feu et celui-ci s’est propagé à un champ. L’incendie a été éteint vers 17 h.

Lire aussi : EN IMAGES. Au Mans, les pompiers toujours sur le pont après l’incendie qui a ravagé 7 ha de forêt

Dans le Maine-et-Loire, les pompiers sont intervenus sur quatre feux de végétation ce dimanche après-midi.

En Vendée, un hectare de champ de colza est parti en fumée à Saint-Étienne-de-Brillouet. Six hectares de champ et de forêt ont également brûlé aux Lucs-sur-Boulogne. À La Guérinière, c’est une maison qui a pris feu. Ses six habitants ont été relogés.

Dans l’Orne, à Chandai, deux hectares d’herbe et de chaume ainsi que 500 m² de bois. Toujours en Normandie, dans le Calvados, les braises d’un barbecue ont enflammé une parcelle d’un peu plus d’un hectare, à Bavent. Enfin, au sud de Caen, à Maltot, 200 tonnes de ballots de paille ont pris feu. Là encore, les causes de l’incendie ne sont pas connues.

D’autres incendies dans le reste de la France

Ailleurs en France, d’autres incendies sont en cours. Le feu a pris vendredi soir, après un impact de foudre, dans le massif de la Chartreuse, au-dessus de La Buisse et Voreppe (Isère), rapporte France Bleu Isère . Un vent violent a ravivé les flammes dans la nuit de samedi à dimanche.

Ce dimanche matin, 50 hectares étaient brûlés selon Le Dauphiné Libéré . Deux usines stockant du gaz et plusieurs hameaux sont menacés ce dimanche en fin de journée et la route départementale 1 075 est coupée dans les deux sens. La zone a été évacuée de ses habitants. Vingt-cinq engins, un hélicoptère de la sécurité civile et 120 pompiers sont mobilisés sur place. Quatre Canadair sont également arrivés en début de soirée.

L’Indépendant rapporte aussi un incendie de broussailles et de friches à Pia (Pyrénées-Orientales) depuis dimanche en début d’après-midi. Trois hectares avaient déjà brûlé en milieu d’après-midi. À 16 h, une centaine de pompiers, 30 engins et un hélicoptère tentaient encore de fixer le feu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici