Mère de famille et femme engagée : qui était Nadia, la gendarme qui s’est immolée par le feu à Montpellier ?

0
100

Depuis l’annonce de son suicide, les messages affluent pour rendre hommage à Nadia Mostefa, gendarme et mère de famille, qui s’est immolée par le feu à Montpellier ce mercredi 16 mars. À travers eux, c’est le portrait d’une femme engagée pour son pays et au service des autres qui se dessine.

Nadia Mostefa a mis fin à ses jours ce mercredi 16 mars, en s’immolant par le feu dans sa voiture, à Montpellier. Depuis l’annonce de son décès, les témoignages de soutiens se multiplient sur les réseaux sociaux, où la gendarme et mère de famille était très active. Avec, en creux, le portrait d’une femme engagée dont peu soupçonnaient les fêlures.

LIRE AUSSI – Montpellier : Nadia, la gendarme et mère de famille qui s’est immolée par le feu est décédée

Mère d’un fils de 5 ans, dont elle venait de perdre la garde

Selon nos informations, l’annonce de la perte de la garde de son fils pourrait être à l’origine du geste désespéré de Nadia Mostefa. La victime, âgée de 40 ans, était en effet mère d’un jeune enfant de six ans. “Reposez en paix chère capitaine, nous veillerons sur votre enfant”, a indiqué sur Facebook le maire de Montpellier Michaël Delafosse ce jeudi 17 mars dans un post en hommage à la gendarme décédée.

En poste dans l’Hérault depuis 2019

Nadia Mostefa était officier de gendarmerie, au grade de capitaine. Elle était arrivée dans l’Hérault en 2019 sur un poste de directrice des ressources humaines du groupement départemental.

Auparavant, elle avait exercé les postes de directrice de la communication et directrice de cabinet dans d’autres groupements de gendarmerie, notamment en Bourgogne Franche-Comté et dans la région lyonnaise. Selon le groupement de gendarmerie de l’Hérault, cité par Le Parisien, la militaire était en arrêt maladie depuis plusieurs mois.

“Elle savait mieux que personne choisir les mots. Elle était une ambassadrice digne de la gendarmerie”, a tweeté le compte officiel des Forces Aériennes de la Gendarmerie Nationale.

Très engagée dans la vie associative

“Nadia, ton sourire rayonnant va nous manquer… Reposes en paix…” Le message a rapidement été posté par les Képis Pescalune, l’association héraultaise qui œuvre pour soutenir les orphelins de la gendarmerie. Dès son arrivée dans le département, Nadia Mostefa s’était engagée à leurs côtés.

“C’était une belle personne, humainement adorable et qui comptait beaucoup pour nous. Elle amenait à travers son sourire, plein de lumière dans une journée”, nous confiait ce jeudi le président des Képis Pescalune, Christophe Caumes.

ud83dude4fHOMMAGEud83dude4f
Nadia, ton sourire ud83dudc44rayonnant u2600va nous manquer… ud83dudd4aReposes en paix…ud83dude4f
Saches que nous n’abandonnerons pas ceux qui te sont chers…
Parce que tu comptais POUR NOUS, alors ils pourront toujours compter SUR NOUS…ud83dudc99?u2764@GendyGentil @NadiaDu57EtDu34 pic.twitter.com/YxnF2wnNC9

— Kepis Pescalunes (@KepisPescalunes) March 17, 2022

La gendarme avait notamment pris part à l’organisation de plusieurs Téléthon. En 2019, elle était à la manœuvre d’un vaste flashmob dans le stade Geoffroy Guichard de Saint-Étienne, qui avait permis de récolter des dizaines de milliers d’euros pour l’association Gendarmes de Coeur.

Plus récemment, elle était localement à l’initiative des “masques solidaires”, dont l’objectif était de mettre en relation des couturiers et des citoyens pour fournir des masques au grand public au début de l’épidémie de coronavirus.

Une personnalité sur les réseaux sociaux

Depuis l’annonce de son décès, les témoignages de sympathie se sont multipliés. Tous soulignent l’engagement de la victime pour son pays, mais surtout pour aider les autres. et c’est sur les réseaux sociaux qu’ils sont le plus nombreux.

Car au gré de ses postes et de ses mutations, Nadia Mostefa s’était forgée un solide réseau sur Twitter, où elle alternait les publications professionnelles, les prises de position personnelles et l’humour. Depuis ce jeudi, ses 5 000 abonnés lui rendent hommage.

“Merci pour votre engagement, merci d’avoir été celle que vous étiez”, “Son sourire était le reflet d’une personne sincèrement dévouée, altruiste,pleine d’empathie,généreuse”, “Aux yeux du monde de la gendarmerie tu étais un soleil, tu étais mon soleil”… peut-on lire sur Twitter.

Puissiez vous avoir enfin trouvé la paix Nadia. Merci pour votre engagement, merci d’avoir été celle que vous étiez. Toutes nos pensées vont vers votre petit et vos proches. #NadiaMostefa pic.twitter.com/LDovHsFvhU

— … Julia ! u2601ufe0f (@MinuitMoins2) March 18, 2022

 

Jamais personne ne pourra te remplacer. Aux yeux du monde de la gendarmerie tu étais un soleil, tu étais mon soleil. Tu me manques déjà tellement. Tu as su trouver les mots et être une véritable amie au moment où j’en avais besoin. Merci pour tout. #NadiaMostefa pic.twitter.com/0YtqEVi8ux

— Aurore Mdln (@AccroRore) March 17, 2022

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici