Maison squattée dans l’Essonne : les occupants agressés au gaz lacrymogène par une bande cagoulée en quittant le logement

0
60

Au moment de quitter le logement qu’ils squattaient depuis plusieurs semaines, le couple et ses quatre enfants ont été agressés. Ils ont déposé plainte.

Un départ forcé ? Les occupants de la maison achetée par un couple dans l’Essonne ont été agressés au moment de leur départ du logement, cette nuit, révèle Le Parisien. 

C’est une bande cagoulée qui s’est présentée devant cette maison squattée, au moment où le couple et ses 4 enfants était en train de charger ses affaires dans sa voiture pour quitter le logement. Après avoir été agressée physiquement, sans que l’on ne sache dans quelle mesure, la famille a été aspergée de gaz lacrymogène, tout comme l’intérieur de sa voiture et de la maison

A lire aussi :
Maison occupée dans l’Essonne : les squatteurs sont partis d’eux-mêmes cette nuit

La situation “devenait tendue”, explique le propriétaire

Une agression à laquelle à réagi Laurent, propriétaire de la maison qui était occupée. “Vous me l’apprenez. Je dormais chez moi cette nuit, je découvre cette histoire. Les agresseurs ont eu tort de faire cela, ça me porte préjudice. Si j’avais vu la famille sortir, je les aurais aidés”, explique-t-il au Parisien. 

Il sentait néanmoins que la situation se tendait ces derniers jours. “Autour de la maison, les riverains devenaient pressants, certains klaxonnaient, criaient « virez-les ! », ça devenait tendu. Même à la sortie de l’école. Ce n’est pas faute d’avoir prévenu le père de famille… je lui proposais même de l’aider à déménager gratuitement avec mon camion.”

La famille agressée a déposé plainte auprès des gendarmes.  

A lire aussi :
“Du rêve au cauchemar” : ils découvrent que la maison qu’ils viennent d’acheter est squattée, un couple empêché d’emménager

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici