l’OPA de Jean-Luc Mélenchon sur la Nupes échoue

0
71
Jean-Luc Mélenchon, dimanche soir, peu après l’annonce des pemières estimations. GONZALO FUENTES/REUTERS

RÉCIT – Le PS, EELV et le PCF ont repoussé la proposition du leader Insoumis de constituer un groupe unique.

Il est 14 h 30 lundi. Jean-Luc Mélenchon sort du siège de son mouvement, passage Dubail, dans le quartier de la gare de l’Est. Quelques caméras sont présentes. Le leader des Insoumis, comme si de rien n’était, se met à répondre aux questions, avant de dégainer: «La Nouvelle union populaire écologique et sociale devrait se constituer comme un seul groupe…» Coup de tonnerre, premier nuage dans le ciel de la Nupes, stupéfaction chez ses partenaires écologistes, socialistes et communistes qui n’ont pas été prévenus en amont. L’argument de Jean-Luc Mélenchon est net: «On ne peut pas laisser le sentiment que l’extrême droite a gagné.» Il faut empêcher tout «éparpillement», savoir sans ambiguïté «qui mène l’opposition dans le pays».

Il ne s’attendait pas à un tel score du RN: 89 élus. Les Insoumis devaient obtenir le premier groupe d’opposition. «Pour moi, c’était évident», a-t-il reconnu. Alors, pour tenter de résoudre le problème, l’ancien trotskiste tendance lambertiste semble avoir renoué avec…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 82% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 0,99€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici