l’incendie dans les Alpilles «évolue peu», 136 hectares parcourus par le feu

0
70

Pour la nuit, environ 440 soldats du feu resteront sur le terrain afin de tenter de «cantonner le feu à sa superficie actuelle».

L’incendie dans le massif des Alpilles (Bouches-du-Rhône) était en partie fixé lundi soir et avait parcouru 136 hectares de végétation sans menacer aucune habitation, a-t-on appris auprès des secours. Les flammes, attisées par des rafales de vent allant jusqu’à 90 km/h, ont parcouru depuis le milieu d’après-midi une végétation basse sur le territoire de la commune d’Aureille.

440 pompiers mobilisés pour la nuit

Peu avant 23h00, «la superficie du feu évoluait peu» et il «n’était pour l’heure pas encore fixé dans sa totalité», ont indiqué les pompiers des Bouches-du-Rhône, appuyés sur le terrain par leurs collègues des départements limitrophes et des marins-pompiers de Marseille. Le relief, très escarpé, a nécessité la mobilisation au plus fort du sinistre de 600 pompiers et d’une douzaine de moyens aériens. Pour la nuit, environ 440 soldats du feu resteront sur le terrain afin de tenter de «cantonner le feu à sa superficie actuelle» aidés par la «fraîcheur et l’humidité».

Mais la vigilance sera de mise mardi avec le vent persistant annoncé cumulé à la chaleur. D’ailleurs, la préfecture des Bouches-du-Rhône maintiendra fermé le massif des Alpilles comme trois autres massifs proches, placés en vigilance rouge feux de forêt. Outre les méga-feux en Gironde, plusieurs incendies ont également touché le sud-est de la France cet été, frappé par une sécheresse historique, avec notamment 1600 hectares partis en fumée au sud d’Avignon mi-juillet. Fin juin, 1800 hectares de végétation avaient aussi brulé sur le camp d’entraînement de l’armée française à Canjuers (Var).


À VOIR AUSSI – Paris: un incendie ravage un immeuble du 13e arrondissement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici