AccueilFranceLFI, PS et EELV...

LFI, PS et EELV appellent à une « marche contre la vie chère et l’inaction climatique » le 16 octobre, pour l’instant sans le PCF et les syndicats

Ils se sont mis d’accord pour un appel commun à la mobilisation générale, mais pour l’instant sans le Parti communiste français (PCF) et les syndicats à leurs côtés. La France insoumise (LFI), le Parti socialiste (PS) et Europe Ecologie-Les Verts (EELV), trois des quatre alliés de la Nouvelle Union populaire écologique et sociale (Nupes), ainsi que d’autres organisations politiques et associatives, ont appelé vendredi 16 septembre à la tenue d’une « grande marche contre la vie chère et l’inaction climatique » le 16 octobre à Paris.

« Cette initiative nationale s’inscrira dans la continuité des mobilisations engagées par les syndicats et associations, dont les journées nationales d’action des 22 et 29 septembre et la mobilisation climat du 23 septembre », ont précisé ces organisations dans un communiqué commun transmis à l’Agence France-Presse.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés La croissance en France ralentit fortement, les prix de l’alimentation s’envolent

« Le pouvoir macroniste refuse d’augmenter les salaires »

La mobilisation rassemblera plusieurs partis et mouvements politiques extérieurs à la Nupes, parmi lesquelles Generation. s, le Nouveau Parti anticapitaliste (NPA), la Gauche démocratique et sociale (GDS) ou encore le Parti ouvrier indépendant (POI) ou encore Nouvelle Donne.

« Les prix explosent et les fins de mois sont de plus en plus difficiles. Mais le pouvoir macroniste refuse d’augmenter les salaires, de geler les loyers ou de bloquer les prix face à la vie chère », font valoir les signataires. Ils ajoutent : « Pire encore, il prévoit de nouvelles attaques contre le régime des retraites et l’assurance-chômage et organise la destruction des services publics, notamment ceux de l’éducation et de la santé. »

Par ailleurs, « la planète brûle et l’eau manque », « mais le gouvernement, déjà condamné pour inaction environnementale, poursuit une politique antiéconomique », dénoncent les organisations. « Cette situation ne peut plus durer », estiment-elles.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Inflation : « En matière énergétique, le gouvernement présente une solution intermédiaire entre le laissez-passer intégral et la protection absolue »

Hausse des salaires, blocage des prix de l’énergie et des produits de première nécessité, taxe sur les superprofits, investissement « massif » pour une « bifurcation écologique » ou encore retraite à 60 ans : autant de mesures inscrites au programme commun de la Nupes lors des législatives de juin, qui feront partie des revendications du cortège. La marche sera par ailleurs « précédée par des initiatives symboliques le samedi 15 octobre ».

Méfiance des syndicats

De leur côté, les syndicats avaient fait part de leurs doutes en début de semaine face à cet appel, qui avait été lancé dès cet été à l’initiative du leader de LFI et chef d’orchestre de la Nupes, Jean-Luc Mélenchon. Ce dernier souhaitait les voir joindre leurs forces à cette mobilisation dans l’espoir de voir se constituer un nouveau « front populaire », mais les relations passées entre LFI et les syndicats n’ont pas toujours été au beau fixe et alimentent une certaine méfiance.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Les syndicats s’éloignent d’une participation à la « grande marche » voulue par Jean-Luc Mélenchon

Désireux de se concentrer sur leurs appels à manifester les 22 et 29 septembre, et agacés par les coups de pression réguliers du chef de file « insoumis », ils n’ont donc pour l’heure pas répondu à l’appel. « On discute, mais ce qu’on ne veut pas, c’est qu’on nous impose des dates et des modalités de mouvements. Ce sont les salariés et les citoyens qui doivent décider », faisait valoir Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, vendredi sur Sud Radio. La confédération n’a pour autant pas totalement exclu la participation à cette marche, tandis que Solidaires et la FSU semblent plus fermes quant à leur décision. Une réunion entre syndicats, partis et associations aura lieu le 4 octobre.

« Rien de définitif » précise le PCF

Le PCF a, de son côté, précisé à l’AFP vouloir laisser la priorité aux syndicats pour mobiliser la rue dans le cadre des grèves prévues les 22 et 29 septembre : « Il n’y a rien de définitif du tout. Pour le moment, les organisations syndicales n’appellent pas à cette marche. Nous souhaitons que ce soit le cas (…). Nous déciderons après le 4 octobre. » Toutefois, ces dernières semaines, des dissensions de fond se sont ravivées entre les alliés de la Nupes et plusieurs élus communistes, notamment autour du débat sur la valeur travail lancé par leur chef de file, Fabien Roussel.

Mais les organisateurs de la marche ont bon espoir de voir grossir leurs rangs d’ici au 16 octobre. « Nous sommes ouverts, les organisations associatives et syndicales peuvent nous rejoindre petit à petit », a déclaré à l’AFP la députée LFI Aurélie Trouvé, présidente du parlement de la Nupes, qui anime les négociations. Les associations écologistes Oxfam, Attac et Ls Amis de la Terre envisagent de se joindre au mouvement.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Entre Fabien Roussel et Jean-Luc Mélenchon, concert de dissensions à la Fête de « L’Huma »

« Nous avons une différence d’appréciation sur la nécessité politique d’une telle marche le week-end », a-t-elle expliqué, tout en rappelant que leur texte disposait que cette marche serait « dans la continuité des mobilisations de la fin septembre ».

Côté socialiste, le porte-parole du parti, Pierre Jouvet, s’est réjoui que « le rassemblement à gauche continue à vivre ». « Je comprends la prudence des syndicats, il y a un temps syndical et un temps politique, ils ont une mobilisation à réussir », a-t-il ajouté. Quant à l’absence à ce stade des communistes, pas d’inquiétude selon lui : « Ils viendront. »

Les écologistes, eux, se satisfont d’avoir été entendus sur l’inclusion de la question écologique dans la thématique de la marche et se félicitent d’une « première étape plutôt engageante », a assuré Léa Balage El Mariky, membre de la direction d’EELV.

Le Monde avec AFP

Le plus populaire

Articles Liés

Lisez maintenant

 “Je n’avais pas de temps à perdre”, Nathalie Marquay raconte son premier rendez-vous étonnant avec Jean-Pierre Pernaut 

Nathalie Marquay était l'invitée du Grand Studio sur RTL ce samedi 11 juin. L'occasion pour elle de faire des confidences concernant sa relation avec Jean-Pierre Pernaut. Nathalie Marquay ne s'en remet pas. Le 2 mars dernier, son cœur, tout comme celui des français, s'est brisé lorsque le décès...

 « Inutile », « ingérable »… La carte vitale biométrique ne convainc pas certains professionnels de santé

Six milliards d’euros minimum par an. C’est ce que représenterait chaque année la fraude à la carte vitale d’après Philippe Mouiller, sénateur LR, à l’origine d’un amendement adopté au Sénat dans...

 Johnny Depp VS Amber Heard : coup de théâtre en pleine délibération ! Le jury troublé par un détail

Le jury a été troublé par un détail lors des délibérations du procès qui oppose Johnny Depp à Amber Heard ce mardi 31 mai. Depuis le 11 avril dernier, Amber Heard et Johnny Depp font face à la justice dans un procès très médiatisé. Ce mardi 31 mai,...

 La Russie annonce l’expulsion de 34 diplomates français ; Bruxelles propose une nouvelle aide financière de neuf milliards d’euros

https://assets-decodeurs.lemonde.fr/redacweb/ukraine-cartes-infographie/derniere-maj-ukraine-avancee-russe.png https://assets-decodeurs.lemonde.fr/redacweb/ukraine-cartes-infographie/derniere-maj-ukraine-avancee-russe.png 30 La situation en carte Agrandir Le contexte Live animé par Solène L'Hénoret, Anne Guillard et Marie Slavicek ...

-50 % sur ce super vélo électrique chez Cdiscount!

Cdiscount est une plateforme d’e-commerce d’origine française. De temps en temps, Cdiscount offre des bons plans et des promotions exceptionnelles à ne pas rater. Pour cette fois, le site propose le vélo électrique VAE pliant de ville de la marque MOMA BIKES à moins de 1000 €. Effectivement,...

” Mon espace Santé ” is the new DMP, ah bon t’es sûr ?

Vous allez voir ce que vous allez voir. C’est en quelque sorte le discours des autorités sanitaires depuis qu’a été lancée début 2022 la phase d’ouverture de « Mon Espace Santé » sur...

“25.000 hectares déjà partis en fumée” en France, une précocité “sans précédent”

De la dune du Pilat aux monts d'Arrée, des Bouches-du-Rhône à...

“38% des Français pensent que l’Islam est une menace”, Arthur publie une étude choc et pousse un coup de gueule !

Dans une interview accordée au Point en 2017, Arthur avait confié la raison pour laquelle il avait pris la décision de quitter la France. Pour lui, Paris était synonyme d’angoisse. « Trop de boulot, de stress, de lumière, de bruit… » Las, il choisissait de « tout plaquer pour s’installer...

“98 % des eaux de baignade en Martinique sont conformes” selon l’Agence Rég

Le dernier bilan de la qualité des eaux de baignade en Martinique est conforme à 98%. Du 1er janvier 2020 au 30 septembre 2021, l’ARS, en charge du suivi qualitatif de ces eaux, a effectué 1857 prélèvements, en mer et en rivière. "La tendance est stable et...

“A mon retour de tournage, mon fils ne me parlait plus”

Au côté du regretté Gaspard Ulliel, Céline Sallette est à l'affiche du long-métrage "Un peuple et son roi", diffusé ce lundi 18 juillet 2022 sur France 3. La comédienne, devenue incontournable sur le petit comme sur le grand écran, est aussi à la tête d'une jolie petite...