les patients “à risque” sont transférés, assure la direction de l”hôpital

0
51

Le Centre Hospotalier Sud Francilien à Corbeil-Essonnes (Essonne) a été la cible d’une attaque informatique dans la nuit de samedi à dimanche.

Article rédigé par


Publié


Mis à jour

Temps de lecture : 1 min.

La situation reste compliquée à Corbeil-Essonnes (Essonne). Quatre jours après avoir été la cible d’une attaque informatique, le Centre Hospitalier Sud Francilien (CHSF) assure consultations, accouchements, petite chirurgie, mais “tous les patients instables ou nécessitant des soins aigus”, ainsi que “ceux à risque, qui ont besoin d’une surveillance accrue” sont transférés, a assuré l’hôpital mercredi 24 août. Les patients dont l’état est stable, restent dans nos locaux”, a détaillé la direction du CHSF.

Les services de biologie médicale et d’imagerie fonctionnent, mais ils ne peuvent toutefois plus transmettre les résultats de manière rapide. “Tous les examens se font manuellement”, détaille un représentant syndical de Sud Santé du Centre, Franck Banizette. Avec, par conséquent, des délais plus longs que la moyenne. “Aux urgences, l’activité est proche de zéro” et “la réa en néonat a été vidée”, précise le représentant syndical. “Toutes les interventions à risque ou complexes” sont également transférées, mais “la petite chirurgie” n’a pas été interrompue.

Les consultations, les soins programmés en hôpital de jour, les accouchements, restent assurés. “De même, la pharmacie a pris des dispositions rapides qui garantissent la continuité d’approvisionnement des services en médicaments et en dispositifs médicaux”, ajoute l’hôpital dans un communiqué. Les patients des services de cardiologie et de soins de suite et de réadaptation ont eux été transférés, en interne, vers l’unité de soins intensifs de cardiologie, “en préventif”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici