la municipalité va mobiliser des “moyens dérogatoires extraordinaires” pour nettoyer les rues 

0
76

Une grève des éboueurs dure depuis plus de dix jours dans la ville.

Article rédigé par


Publié

Temps de lecture : 1 min.

La ville de Marseille annonce lundi 31 janvier qu’elle va mobiliser des “moyens dérogatoires extraordinaires” afin de ramasser le surplus de poubelles dans les rues, provoqué par la grève des éboueurs qui dure depuis plus de dix jours dans la ville. Il s’agit de la troisième grève des éboueurs en quatre mois dans la cité phocéenne.

Dès ce mardi, “des camions iront dégager les poubelles là où il y a danger”, annonce la municipalité dans un communiqué, qui ajoute que le maire PS, Benoit Payan, a informé le Préfet qu’il allait déroger de façon exceptionnelle au droit des collectivités territoriales et à la répartition des compétences entre la Ville et la Métropole.

“À situation exceptionnelle, réponse exceptionnelle”, écrit Benoit Payan, qui évoque des risques d’incendies et de pollution. “Nous sommes face à une crise des poubelles depuis quatre mois qui prend des proportions dangereuses : tous les éléments sont réunis pour nous précipiter vers un drame sécuritaire et écologique”, s’inquiète-t-il. “Je suis obligé de prendre une décision unique pour notre ville, de sortir du cadre légal pour protéger les Marseillaises et les Marseillais et notre littoral”, conclut le maire.

Le syndicat Force Ouvrière (FO) estime que certaines dispositions d’un précédent accord conclu fin décembre avec les organisations syndicales autour de l’application des 35 heures, et notamment sur des primes du dimanche, ne sont pas respectées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici