« Je vous demande à être jugée sur les actes », dit Elisabeth Borne aux oppositions

0
55

Elisabeth Borne reprend la parole à l’Assemblée nationale

« Le débat a été riche, nourri, parfois équilibré, parfois un peu caricatural », déclare Elisabeth Borne arès avoir entendu les commentaires des groupes politiques de l’Assemblée sur sa déclaration de politique générale.

« J’ai tout de même décelé quelques points de convergence sur les préoccupations des Français : la protection du pouvoir d’achat, l’inquiétude pour notre planète, la volonté d’améliorer la présence de nos services publics, notamment dans nos quartiers et dans la ruralité », poursuit-elle. « J’entends que nous partons souvent d’un même point de départ, mais que nous pouvons diverger sur le point d’arrivée. Cela s’appelle le débat démocratique, cela ne me fait pas peur, et je trouve même cela enthousiasmant », assure Mme Borne.

A Marine Le Pen (RN), elle dit avoir bien écouté ses critiques, mais demande : « Où sont vos propositions ? En tout cas (…), nous retrouvons bien vos obsessions. » A Mathilde Panot (LFI), elle assure que « le blocage des prix ou le smic à 1 500 euros (…), c’est la banqueroute assurée pour le pays ».

« J’ai prononcé devant vous, il y a quelques instants, les mots de dialogue, de concertation, de partenaires sociaux. Et vous voudriez nous décrire comme un bulldozer méprisant pour les attentes et les craintes de nos concitoyens ? », demande Elisabeth Borne à ses opposants.

Rejetant les « procès d’intention », la première ministre évoque enfin la motion de censure déposée par La France insoumise plus tôt dans la journée. « Vous allez chercher à censurer un gouvernement qui commence son travail avec quelques principes que j’ai rappelés : pouvoir d’achat, valorisation du travail, transition écologique, égalité des chances, souveraineté », fait-elle mine de s’étonner. Appelant à la construction de « majorités d’action », la première ministre conclut sur quelques mots simples : « Je vous demande à être jugée sur les actes. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici