«Il y avait des insectes morts dans le lit» : au camping Puerta del Sol en Vendée, les vacances tournent au cauchemar

0
62

La colère a explosé il y a une semaine au camping de la Puerta del Sol. Des vacanciers mécontents s’en sont pris à l’un des salariés. Les gendarmes ont dû intervenir. « Quand on est arrivés, l’état du mobile-home, c’était juste pas possible, souffle Sylvie une Normande venue en vacances avec sa fille et ses petits-enfants. J’ai dû faire le ménage moi-même. Tout était dégoûtant, les sols, la cuisine. Les alaises étaient pleines de poussière. »

« Il y avait des insectes morts dans le lit », complète sa fille, Anaïs. Censées rester deux semaines, elles tentent de se faire loger ailleurs par l’organisme qui leur a vendu le séjour dans ce camping qui affiche quatre étoiles. « On nous a vendu du rêve, soupire Anaïs, des belles photos. Je ne viens pas en vacances pour passer l’aspirateur ».

« Réparer ce qui doit l’être, changer ce qui a été dégradé »

« Moi je suis venu il y a huit ans, ce n’était pas du tout pareil », assure Christophe qui réside à Cergy en région parisienne. Ce camping, comme deux autres également cibles de la critique des campeurs, a été repris récemment par le groupe vendéen Vnaya. « Il était fermé depuis deux ans, raconte le vacancier. Ils ont voulu ouvrir pour la saison mais ils n’étaient pas prêts. »

À l’intérieur du camping, dont l’entrée est interdite aux non-résidents, l’un des deux bassins a été fermé sur demande de l’Agence régionale de santé. « Dans l’autre on peut se baigner, mais moi qui adore l’eau, je n’y vais pas. L’eau est verte, c’est dégueulasse », juge Christophe qui a payé 1900 euros pour deux semaines ici.

Alertés par la rumeur, Yvette et Philippe sont venus en repérage avec leurs petites filles avant leur séjour prévu la semaine prochaine. « On va venir quand même. On a fait un petit sondage auprès des vacanciers je m’attendais vraiment à pire. De toute façon on ne peut pas se faire rembourser et puis nos petites filles seraient déçues ». « Chaque jour, de nouvelles mesures sont prises pour réparer ce qui doit l’être, changer ce qui a été dégradé, afin d’assurer le bon déroulement des séjours des semaines prochaines et, à l’avenir, des prochaines saisons », a réagi dans un communiqué relayé par BFMTV le groupe Vnaya.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici