Gérald Darmanin veut permettre l’expulsion systématique de “tout étranger” ayant commis des “actes graves”

0
62

Le ministre de l’Intérieur a notamment détaillé les contours de la loi Lopmi, présentée à la rentrée prochaine. 

“Nous voulons permettre l’expulsion de tout étranger reconnu coupable d’un acte grave par la justice, quelle que soit sa condition de présence sur le territoire national”, a affirmé Gérald Darmanin, dans un entretien donné au journal Le Monde, ce samedi. 

Cela sera le cas en levant la condition d’âge d’arrivée en France car “aujourd’hui, un étranger qui a commis des actes graves n’est pas expulsable dès lors qu’il remplit certaines conditions, comme une arrivée sur le territoire national avant l’âge de 13 ans”, détaille le ministre de l’Intérieur. 

La loi Lopmi

Cette mesure sera en tout cas intégrée à la future loi d’orientation et de programmation du ministère de l’Intérieur (Lopmi), “présentée à la rentrée”. 

Côté pratique, Gérald Darmanin assure que cette loi sera mise en place en “bâtissant les compromis” avec l’opposition, voulus par le Président et la Première ministre. 

“Nous sommes prêts à discuter, à amender et à trouver des compromis avec les LR, les centristes et même une partie de la gauche”, affirme-t-il. 

Cette loi pourrait être composée d’autres mesures “comme la loi anticasseurs de Bruno Retailleau (LR)” mais également des dispositions sur l’immigration en s’appuyant sur “les conclusions de l’excellent rapport” de François-Noël Buffet, sénateur LR.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici