Faits divers – Justice | Un enlèvement présumé déjoué par les policiers entre Manosque et Marseille

0
50

Dans certains métiers, la capacité d’être au bon endroit au bon moment est un élément essentiel à la réussite. Un policier marseillais en a fait l’expérience hier entre les Alpes-de-Haute-Provence et Marseille. Tout commence au moment où le commissariat de Manosque lance une alerte : un véhicule vient d’enlever de force un individu. La voiture a pris la direction de la cité phocéenne en prenant soin d’éviter l’autoroute A51.

Quelques minutes plus tard, sur la route départementale 96, le fonctionnaire de police marseillais en route vers son lieu de travail reconnaît le véhicule en fuite grâce à la description faite par les fonctionnaires manosquins et grâce au numéro de plaque. Pas question d’intervenir tout de suite. Commence alors une filature discrète de la voiture à travers les routes de campagne. Les suspects ne se doutent de rien, mais le policier marseillais a déjà prévenu ses collègues du commissariat de Manosque ainsi que les gendarmes de Peyrolles, première commune des Bouches-du-Rhône en venant des Alpes.

C’est précisément dans ce village que deux hommes sont interceptés par les gendarmes. L’un d’eux serait la victime présumée de l’enlèvement. Mais l’affaire ne s’arrête pas là. Les policiers identifient un second véhicule impliqué qui, lui sera arrêté quelques minutes plus tard par un équipage de la Bac Nord de Marseille. Pourquoi cette personne aurait-elle été enlevée ? Quel était le but des ravisseurs présumés ? C’est pour l’heure le commissariat de Manosque qui est chargé de l’enquête.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici