Faits divers – Justice | Incendies à Arles : des Canadair mobilisés, la N113 coupée au trafic, huit maisons détruites par les flammes… Notre direct

0
47

En début de semaine, les pompiers ont lancé un appel à la plus grande vigilance

Le mistral s’est remis à souffler depuis mardi. Premier épisode à risques de l’été, le vrai. Il devrait souffler jusqu’à ce soir. “C’est un vent qui a pour propriété de dessécher considérablement la végétation et donc de la rendre plus sensible à l’explosion des incendies et de favoriser leur propagation“, aime à résumer le capitaine de frégate David Gaidet, chef des opérations au sein du Bataillon des marins-pompiers.

Pour le spécialiste, “on est au 6 juillet comme si on était un 6 août“. Autant dire que la sécheresse a un mois d’avance. Elle devance la montre et pas pour notre plus grand bien. Autant de bonnes raisons, surtout, pour les sauveteurs de rappeler les bons conseils qui ont trop souvent des airs de déjà dit ou d’évidence à peine masquée, mais certains font mine de les oublier : pas de jets de mégots des fenêtres des véhicules en bordure de route, respect de la fermeture des massifs forestiers (23 sur 25 sont fermés), pas de travaux près des mêmes massifs avec des outils à points chauds ou susceptibles de fabriquer des étincelles, encore moins des feux de camp ou des barbecues…

Pour David Gaidet, “dans 9 cas sur 10, l’origine des feux est une origine humaine, le 10e cas étant la foudre“. Autant dire qu’il est temps, dès aujourd’hui, d’adopter les bons comportements, à tout le moins de proscrire les mauvais. 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici