Explosion sur un porte-conteneurs au large de Toulon: trois blessés et un important dispositif de secours engagé

0
70

Un important dispositif de secours a été déclenché ce mardi à la suite à un accident à bord d’un porte-conteneurs au large de Toulon alors qu’il faisait route vers Fos-sur-Mer. 

Ce mardi 21 juin, vers 9h, le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage de la Méditerranée (CROSS MED) a été alerté de la survenue d’un incendie consécutif à une explosion dans le compartiment machines du porte-conteneurs MSC Rachele (pavillon Panama) alors que celui-ci se trouvait au large des côtes varoises. 

Comme le précise la préfecture maritime de la Méditerranée, cet accident ayant provoqué trois blessés dans l’équipage du MSC Rachele, dont deux dans un état grave, un dispositif d’évacuation sanitaire a immédiatement été mis en œuvre sous la coordination du CROSS MED, impliquant un hélicoptère Dauphin de la flottille 35F, un hélicoptère NH-90 de la flottille 31F, les équipes médicales de la structure mobile d’urgence et de réanimation (SMUR) du Var et l’équipage du porte-hélicoptère amphibie (PHA) Tonnerre de la Marine nationale (présent à proximité du MSC Rachele au moment de la survenue de l’accident).

En parallèle, le préfet maritime de la Méditerranée a ordonné l’activation du niveau 2 du plan ORSEC (organisation de la réponse de sécurité civile) maritime, afin “d’obtenir une vision claire de la situation à bord du MSC Rachele (situation des machines, alimentation électrique, conséquences du sinistre, état du chargement, etc.), via la projection d’une équipe d’évaluation et de de mobiliser les moyens nécessaires pour sécuriser le navire et, le cas échéant, procéder à son remorquage vers un port recueil. Dans ce cadre, le bâtiment de soutien et d’assistance affrété (BSAA) Pionnier a été mobilisé par la préfecture maritime de la Méditerranée”.

La situation à 14h30

Les trois blessés ont été transférés à bord du Tonnerre, où ils ont été pris en compte par des équipes médicales spécialisées. Leur transfert vers l’hôpital d’instruction des armées (HIA) de Sainte-Anne à Toulon (83) pourrait être envisagé. 

L’incendie à bord du MSC Rachele semblerait maîtrisé selon les premières investigations, mais ses conséquences matérielles ne sont pas encore connues avec précision.

Aucune menace immédiate n’existe en termes de pollution ou de sécurité maritime.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici