Enseignants tués près de Tarbes : un appel à témoins diffusé pour retrouver le suspect, une enquête ouverte pour assassinats

0
65

Il avait pris la fuite lundi, après le meurtre d’un homme et une femme, tous deux enseignants dans un collège de la ville de Tarbes, tués par balles dans le village de Pouyastruc. Le suspect principal de ce double homicide et compagnon de l’une des deux victimes, est toujours recherché.

Ce vendredi, un appel à témoins a été diffusé par la gendarmerie sur demande du juge d’instruction, afin de le retrouver. Il identifie le suspect comme étant Cédric Tauleygne, né le 18 août 1987.

Un appel à témoins a été diffusé pour retrouver le suspect du double meurtre à Pouyastruc.

De type européen, il mesure 1m75 et est considéré comme athlétique. Il a les cheveux rasés, porte des lunettes et était vêtu d’un jean de couleur bleue et d’un blouson en cuir de couleur foncée au moment des faits. Une chasse à l’homme avait rapidement été lancée, après les déclarations de plusieurs témoins évoquant sa présence près du lieu du crime. Mardi, sa moto avait été retrouvée dans le nord est de l’Espagne.

« Rien ne permet en l’état de privilégier l’hypothèse que l’individu soit encore en vie ou décédé », a annoncé dans un communiqué ce vendredi la procureure de Pau, dont le parquet est compétent en matière criminelle, qui annonce « l’ouverture d’une information judiciaire du chef de meurtres avec préméditation, autrement appelés assassinats ». Jusqu’ici, les investigations portaient sur un double meurtre. « Les opérations de recherches sont diligentées activement sur le territoire national et le territoire espagnol notamment, dans le cadre des mesures d’entraide pénale internationale », a-t-elle ajouté.

La moto qui a permis au suspect de s’enfuir et de passer la frontière a été localisée dans la région espagnole frontalière de l’Aragon. Un important dispositif de recherche avait été mis en place depuis mardi matin autour de Jaca, une petite ville espagnole située à 200 km environ des lieux du crime, pour mettre la main sur cet homme, dont l’identité n’a pas été confirmée par les autorités françaises et espagnoles. Selon une source proche de l’enquête en France, une rivalité amoureuse serait à l’origine de ce double meurtre.

Des professeurs d’éducation physique et de français

Le suspect serait le compagnon de l’enseignante et le père de ses deux enfants. La famille vivait dans la petite commune de Barbazan-Dessus et le couple était en instance de séparation.

La femme, âgée de 32 ans, a été retrouvée lundi en fin d’après-midi gisant dans une rue de Pouyastruc par des voisins qui ont alerté les gendarmes. Arrivés sur place, ceux-ci ont en outre découvert un homme de 55 ans, décédé dans sa maison, quelques mètres plus loin, selon le procureur. Les deux victimes, Gabriel Fourmigué et Aurélie Pardon, étaient respectivement professeurs d’éducation physique et de français.

Lui, originaire du Gers, était connu pour ses exploits sportifs. Il avait remporté le championnat du monde junior de bobsleigh, avant de représenter la France aux Jeux olympiques d’hiver d’Albertville en 1992 et à ceux de Lillehammer, en Norvège, en 1994. L’enquête a été confiée côté français à la brigade de recherche de Tarbes et à la section de recherche de Toulouse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici