EN DIRECT – Zaporijia: Emmanuel Macron fait part de sa “forte préoccupation sur la sécurité nucléaire”

0
61

Le maire écologiste de Grenoble aux “Amfis” de la France insoumise

Tandis qu’EELV se réunit à Grenoble, Eric Piolle, maire de la ville, s’est rendu en voisin… à Châteauneuf-sur-Isère aux “Amfis” de la France insoumise.

Jean-Luc Mélenchon s’est réjoui de sa venue sur Twitter, accompagnant sa publication d’une photo où on le voit sourire aux côtés de l’élu et de Clémentine Autain.

Universités d’été EELV à Grenoble: Jadot “croit en la singularité de l’écologie politique”

En marge des universités d’été d’Europe Ecologie – Les Verts qui se tiennent à Grenoble, Yannick Jadot a glissé à notre micro:

“Je n’ai pas de problème à travailler avec des alliés mais je crois à la singularité de l’écologie politique. Ca ne veut pas dire qu’elle doit se fermer mais on a une singularité”, a-t-il lancé. “Ce n’est pas en niant nos différences, c’est en les valorisant que l’on gagnera”, veut-il croire.

Il a également expliqué sa récente passe d’armes avec Jean-Luc Mélenchon au sujet de Taïwan: “J’ai rappelé que les questions internationales ne sont pas des questions étrangères à nos valeurs. Quand il y a violation des frontières géographiques, comme avec l’impérialisme chinois, ce sont pour nous des violations de frontières morales. C’est un rappel parce que nous avons des différends sur ces sujets-là.”

Les Insoumis et la NUPES lancent une pétition en ligne pour réclamer la taxation des super profits

Au début de ses “Amphis” d’été à Châteauneuf-sur-Isère, la France insoumise a tenu une conférence presse. Elle a annoncé le lancement d’une pétition en ligne en faveur d’une taxation des super profits. Il faut noter le tir groupé de la gauche sur ce thème – qu’elle évoque depuis plusieurs semaines – ce vendredi, puisque le socialiste Olivier Faure avait réclamé plus tôt une telle imposition, comme le communiste Ian Brossat sur notre plateau. La pétition est d’ailleurs placée sous le double patronage de la FI et de la NUPES.

Selon nos informations, les Insoumis ont édité des tracts pour servir leur cause, tirés à deux millions d’exemplaires, ainsi que 200.000 affiches.

Emmanuel Macron s’apprête à se rendre à Oran

L’intervention du président de la République, au lendemain de son arrivée en Algérie, faisait suite à sa visite du cimetière algérois Saint-Eugène.

Après cette déambulation mémorielle, il doit déjeuner avec le président Tebboune, visiter la Grande Mosquée puis prendre la route d’Oran.

“La nation britannique est amie de la France peu importe ses dirigeants”: Macron réagit aux propos de Liz Truss

Lors d’un meeting jeudi, Liz Truss, qui cherche à remplacer Boris Johnson à la tête du Parti conservateur et donc à la tête du gouvernement britannique, a refusé de dire si elle considérait Emmanuel Macron comme un “ami ou un ennemi” des Britanniques.

Le chef de l’Etat a réagi: “Le Royaume-Uni est ami de la France. Si on n’est pas capable de dire si on est ami ou ennemi on va vers de sérieux problèmes. La nation britannique est une nation amie, peu importe ses dirigeants et peut-être au-delà de ceux-ci et de leurs propos d’estrade.”

Vers un match de football France-Algérie? “Une bonne chose” selon Emmanuel Macron

Emmanuel Macron a même évoqué la possibilité d’un match de football entre Français et Algériens, alors que le précédent de 2001 avait dégénéré.

“Ce serait une bonne chose pour conjurer ce souvenir”, a-t-il estimé.

Zaporijia: Emmanuel Macron fait part de sa “forte préoccupation sur la sécurité nucléaire”

Les journalistes ont ensuite poussé le chef de l’Etat à revenir la situation de la centrale nucléaire de Zaporijia en Ukraine, déconnectée du réseau national par l’occupant russe la veille.

“Il y a une préoccupation très forte sur la sécurité nucléaire”, a-t-il reconnu. Il a enchaîné: “La guerre ne doit en aucun cas porter atteinte à la sûreté nucléaire. Nous avons obtenu des garanties de la part des Russes et des Ukrainiens pour une mission indépendante.”

Une référence à la prochaine inspection de la centrale par l’Agence internationale de l’énergie atomique. “Le nucléaire civil ne doit pas être un instrument de guerre”, a-t-il achevé.

Plus d’informations ici.

Macron souligne que la France “dépend peu” du gaz algérien

Auparavant, le président de la République avait fait le point sur les rapports économiques entre les deux nations. Il a d’abord souligné que la France n’était pas tributaire du gaz algérien, dans un contexte de flambée des tarifs de l’énbergie, sujet sur lequel il s’est montré résolument optimiste.

“La France dépend peu du gaz dans son mix énergétique, 20% environ. Et dans cet ensemble, l’Algérie représente 8 à 9%. La coopération franco-algérienne n’est pas de nature à changer la donne. J’ai entendu : ‘le président va venir à Canossa pour le gaz’, c’est pas du tout le cas”, a-t-il résumé.

“On ne va pas avoir de problème car on dépend peu du gaz. Eton est à 90% du stock. Donc ça va bien se passer pour nous cet hiver. C’est au niveau européen que le problème se pose”, a-t-il même avancé.

Emmanuel Macron se félicite de sa relation “amicale et de confiance” avec son homologue algérien

Poursuivant sur ce registre mémoriel de son voyage, Emmanuel Macron a déclaré: “Présider c’est écrire une histoire contemporaine”.
“Cette histoire ne peut reposer sur des mensonges, des oublis, des récits qu’on n’opposerait l’un à l’autre”, a-t-il lancé.

Il a décrit sa relation avec son homologue algérien comme “amicale et de confiance”, affirmant que ses échanges avec ce dernier s’étaient étirés jusqu’au milieu de la nuit.

“Vérité et reconnaissance” plutôt que “fierté ou repentance”: Macron veut regarder l’histoire franco-algérienne “en face”

Emmanuel Macron a abordé le chapitre historique des liens entre la France et l’Algérie, et les relations souvent heurtées entre les deux pays.

“C’est une histoire d’amour qui a sa part de tragique. Pour se réconcilier, il faut se fâcher”, a-t-il initié. “Je regarde l’histoire en face”, a-t-il assuré. “Il faudrait choisir entre fierté et repentance. Je veux la vérité et la reconnaissance”, a-t-il lancé.

Rappelant la mise en place d’une commission d ‘historiens mixte, il a promis: “On va leur ouvrir la totalité des archives, de 1830 à 1962. La commission aura la possibilité de travailler sur tout”. Emmanuel Macron a encore mis en garde contre un “retour du refoulé”.

Macron évoque une volonté franco-algérienne “commune” de lutter contre l’immigration clandestine

En marge de son déplacement algérien, Emmanuel Macron s’est adressé à la presse. Il a évoqué ses dernières discussions avec le président Tebboune.

“Nous partageons la même volonté avoir une politique luttant contre l’immigration clandestine”, a-t-il dit, avant de détailler: “Nous avons décidé de travailler ensemble et dans la confiance. On va être très rigoureux pour lutter contre les réseaux, on sera plus efficace dans les raccompagnements”.

Le chef de l’Etat a encore promis: “nous serons plus souple sur l’immigration choisie. Dans ce cadre, on souhaite améliorer les délais”.

Présidence de LR: Ciotti fait la promotion de Wauquiez pour 2027

Le député des Alpes-Maritimes Eric Ciotti, candidat à la présidence des Républicains en décembre, a fait vendredi la promotion d’une “ligne droite et forte” pour son parti, mais aussi de la candidature de Laurent Wauquiez pour la présidentielle de 2027.

“Nous nous redresserons d’abord par les idées et ensuite par le choix très clair de celui qui les portera lors de la prochaine présidentielle. Pour moi, ce ne peut être que Laurent Wauquiez”, a expliqué dans un entretien au Figaro celui qui devrait accompagner dimanche le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes dans sa traditionnelle ascension du Mont-Mezenc (Haute-Loire) après lui avoir déjà apporté son soutien pour 2027.

“À ses côtés, le parti devra être le promoteur de ce grand projet novateur. La gravité de la situation du pays doit nous inviter à défendre des idées fortes”, a ajouté le député LR, qui propose “un schéma de rupture, d’audace et de courage” et “une véritable révolution idéologique avec trois piliers porteurs: la liberté, l’autorité et le travail”.

Estimant que son parti est “en danger de mort”, Eric Ciotti croit “qu’en affirmant clairement une ligne droite et forte, nous pourrons faire revenir vers nous des électeurs qui nous ont quittés”.

Les Républicains éliront leur prochain président les 3 et 4 décembre (avec éventuellement un deuxième tour les 10 et 11), pour succéder à Christian Jacob dont l’intérim est assuré par Annie Genevard. Pour l’instant deux candidats seulement sont déclarés: Éric Ciotti et l’ex-numéro 2 de LR Virginie Calmels.

“Nous sommes au pic de l’inflation”: Olivier Véran fait le point sur la situation économique du pays

Ce déplacement de celui qui est aussi ministre du Renouveau démocratique était aussi l’occason de faire le point sur la situation économique du pays.

“Nous sommes au pic de l’inflation“, a-t-il notamment lâché: “elle devrait commencer à baisser en 2023 et devenir plus supportable”. Il s’est félicité que le gouvernement agisse “sans augmentation de la dette et des impôts”.

Il a cité la limitation des tarifs du gaz et de l’électricité “jusqu’à fin 2022” ainsi que la “ristourne de 30 centimes au litre” pour l’essence. “Mais on doit faire attention non seulement aux économies des Français mais aussi à l’économie de la France”, a-t-il lancé. “Il y aura des choix à faire”, a enfin prévenu Olivier Véran.

“L’effort du gouvernement permet de réduire les inégalités”, affirme Olivier Véran

En direct sur notre antenne, au sortir de son déplacement au supermarché Carrefour de Ville-du-Bois dans l’Essonne, Olivier Véran a répondu aux questions du journalistes.

Il a défendu l’action de l’exécutif au chapitre du pouvoir d’achat. “L’effort du gouvernement permet de réduire les inégalités. Nous poursuivrons avec les dispositifs existants”, a-t-il posé , ajoutant: “On a conscience des tensions qui peuvent exister et pèsent sur le moral des ménages et sur les entreprises”.

“Nous continuerons à être en soutien des familles les plus modestes”, a-t-il promis. “L’Etat a pris sa part mais nous demandons aux entreprises d’accentuer leur effort”, a-t-il insisté.

Taxation des super profits: le communiste Ian Brossat fustige un gouvernement qui ne veut pas “toucher au grisbi”

Sur notre plateau, Ian Brossat, adjoint à la maire de Paris et porte-parole du Parti communiste, a fustigé la politique économique du gouvernement.

“Le gouvernement devrait entendre un peu de l’oreille gauche”, a-t-il d’abord invité, avant d’enchaîner au sujet de la taxation des super profits, et du refus de l’exécutif de leur imposer un impôt spécifique: On a un gouvernement arc-bouté sur le fait qu’on ne doit pas toucher au grisbi, aux grandes fortunes. Qu’est-ce qui le justifie?”

“Il y aura un impact en 2023” mais l’Etat “fera en sorte de vous protéger”: les engagements d’Olivier Véran sur le pouvoir d’achat

Le porte-parole du gouvernement était en déplacement dans un supermarché Carrefour de l’Essonne ce matin. Olivier Véran a notamment lancé: “On a un engagement : on augmente pas les impôts, il n’y a pas de petites lignes cachées”. Se disant porteur d’un “discours de vérité sur l’inflation à moyen terme”, il a admis: ” Les prix vont rester hauts dans la durée”. Il a évoqué les raisons conjoncturelles du phénomène, mentionnant notamment la guerre en Ukraine et les problème de transport induits.

“L’Etat ne pourra mettre de l’argent pendant des mois et des mois ça coûte très cher”, a-t-il poursuivi: “On peut aider jusqu’à fin 2022, mais en 2023 il y aura un impact”. “On fera en sorte que vous soyiez protégés au maximum”, a-t-il promis aux clients qui l’interrogeaient.

Pap Ndiaye conclut sa conférence par une citation de Jules Ferry

Pap Ndiaye avait ouvert sa prise de parole par une citation de Salman Rushdie. Il a pris congé de l’audience avec une citation tirée d’un discours de Jules Ferry, célèbre ministre de l’Instruction publique de la IIIe République.

“Je me suis fait un serment entre toutes les nécessités du temps présent j’en choisirai auquel je consacrerai tout ce que j’ai d’intelligence, de cœur, d’âme, de force physique et morale : l’éducation du peuple”, a-t-il cité, indiquant qu’il faisait sien cet impératif.

Recrutement d’AESH et unités dédiées: comment l’école se prépare à accueillir 430.000 élèves en situation de handicap

Pap Ndiaye a relevé que “430.000 élèves en situation de handicap seront accueillis à l’école cette année”. “Un chiffre en constante augmentation, de 6% par an, depuis 2017”, a-t-il remarqué. Pour une meilleure prise en charge, i la fait valoir la présence de “300 unités mobilisées en plus à la rentrée”, “soit 2200” sur l’ensemble du territoire.

Il a encore annoncé le “recrutement de 4000 AESH” (soit les “accompagnants d’élèves en situation de handicap”).

Evaluations, dédoublements des classes, fond d’innovation: les “expérimentations” de l’Education nationale au programme de cette rentrée

Pap Ndiaye a expliqué que le secondaire connaîtrait dès cette année plusieurs “expérimentations”. Il a cité la “poursuite des plans de formation en mathématiques et en français”. “Nous poursuivons les évaluations nationales des acquis dans ces matières pour mettre en place une pédagogie”, a-t-il précisé.

Il a listé les classes concernées: “CP, CE1, en 6e et seconde”. Il a observé que cette mesure serait par ailleurs “étendue à titre expérimentale aux classes de CM1 et de 4e”. Il a encore annoncé la “poursuite des dédoublements des classes en zones d’éducation prioritaire”. Dans un autre registre, il a confirmé la mise en place “dans les collèges volontaires” de “2h de sport de plus par semaine”.

Enfin, Pap Ndiaye a noté le “plein déploiement du Pass Culture cette année” et le lancement d’un “fond d’innovation pédagogique doté de 500 millions d’euros”.

“L’éducation reste nationale mais il faut accepter un peu de flexibilité. Le fond de 500 millions permettra de soutenir les projets élaborés par les équipes. il y aura des moyens supplémentaires pour les équipes qui s’engageront sur des projets élaborés en fonction du besoin des élèves”, a-t-il caractérisé.

Hausse de l’ARS et renforcement des fonds sociaux: Ndiaye défend ses réponses face à une rentrée sous le poids de l’inflation

Pap Ndiaye a assuré la promotion des réponses de son ministère pour venir en aide aux ménages en difficulté, menacés par la flambée des prix. Il a rappelé la hausse de 4% de l’ARS .

“Je souhaite le renforcement de 50% des fonds sociaux dès cette rentrée pour apporter une aide aux familles en difficulté”, a-t-il ajouté.

Listes complémentaires et contractuels: Pap Ndiaye reconnaît “des difficultés” de recrutement mais propose des “solutions pérennes”

Reconnaissant des “difficultés” dans le recrutement des enseignants à quelques jours de la rentrée, Pap Ndiaye a assuré y “faire face”, mettant en exergue des “solutions pérennes”.

“Nous aurons recours aux listes complémentaires pour couvrir les besoins”, a-t-il lancé. Notant que 3000 contractuels seraient mobilisés, il a souligné: “C’est 0,3% en regard des 850.000 enseignants”.

“Au printemps 2023, il y aura un concours exceptionnel de titularisation des enseignants selon des modalités qui seront précisées”, sous peu, a -t-il lancé.

Ndiaye rend hommage à Salman Rushdie en ouverture de sa conférence

Pap Ndiaye a placé sa conférence de presse sous le signe d’un hommae à l’écrivain Salman Rushdie, poignardé il y a quelques jours à New York.

Il a ains cité l’écrivain dans son propos liminaire: “Nous devons raconter de meilleures histoires que les imbéciles et les tyrans”.

Pap Ndiaye lance sa conférence de rentrée

Le ministre de l’Education nationale, Pap Ndiaye, ouvre sa conférence de rentrée, en lever de rideau de la rentrée scolaire la semaine prochaine, qui verra 12 millions d’élèves retrouver le chemin des établissements.

Taxation des superprofits: le Premier secrétaire du PS veut un référendum d’initiative partagée

Le Premier secrétaire du Parti socialiste Olivier Faure a annoncé vendredi qu’il allait proposer à ses partenaires de la Nupes l’organisation d’un référendum d’initiative partagée sur la taxation des superprofits.

“Il faut forcer le président de la République à aller vers cette taxation des superprofits et je souhaite qu’il y ait un référendum d’initiative partagée”, a expliqué sur RTL le député de Seine-et-Marne. Selon lui, “il y a aujourd’hui nécessité d’aller très vite, très loin et de faire en sorte que ce soit d’abord ceux qui le peuvent qui payent cette révolution énergétique, cette révolution climatique”.

“Ce que je proposerai à l’ensemble des partis de la nouvelle union populaire écologique, sociale, c’est de proposer à la rentrée un référendum d’initiative partagée qui permette d’aller solliciter les Françaises et les Français pour obliger le gouvernement à avoir un débat sur cette question”, a-t-il précisé.

“J’en peux plus de cette suspicion”: Olivier Klein s’oppose à l’encadrement de l’utilisation de l’ARS

Alors que LR prétend encadrer le versement ou plutôt l’emploi de l’allocation de rentrée scolaire, Olivier Klein a tempêté auprès de franceinfo: “J’ai entendu les suspicions sur les plus fragiles. (…) J’en peux plus de cette suspicion”.

“L’ARS rentre déjà dans des portefeuilles bien creux, c’est un argent dont les gens ont besoin quand bien même ils l’utilisent pour faire leurs courses ou payer le goûter”, a-t-il observé.

Le ministre de la Ville envisage d’équiper gratuitement en fournitures scolaires les élèves des quartiers populaires à la rentrée 2023

Il a confié discuter de ce projet avec le ministre de l’Education nationale, Pap Ndiaye. Olivier Klein, ministre délégué à la Ville et au Logement, a expliqué ce matin sur franceinfo “travailler pour 2023 pour que les enfants des quartiers au moins aient tous leurs fournitures scolaires”. “Il faut définir le trousseau”, a-t-il ajouté.

Quant aux enfants cocnernés, il a évoqué les enfants des REP et REP+, observant toutefois: “mais il y a aussi des enfants pauvres ailleurs donc il faut trouver une solution juste et équitable”.

“C’est normal de parler à ses militants”: Manon Aubry justifie les universités d’été en ordre dispersé de la NUPES

On peut se présenter en ordre dispersé mais s’avancer en ordre de bataille. C’est ce que Manon Aubry, députée européenne FI, a expliqué ce matin à l’antenne de France Info au moment de justifier les multiples universités d’été des formations composant la NUPES.

“La NUPES se met en ordre de bataille pour la rentrée”, a-t-elle confié en duplex, avant de prolonger: “C’est normal de prendre le temps de parler à ses militants.”

Des “amphis” en guise de rentrée politique pour Jean-Luc Mélenchon

C’est donc à Châteauneuf-sur-Isère que se tiennent les “amphis” de la France insoumise à compter de ce vendredi. Un rendez-vous qui signe la rentrée de Jean-Luc Mélenchon, deux jours après qu’il nous a accordé un entretien où il évoquait déjà la situation du pays cependant.

Ainsi, après deux mois d’absence, Jean-Luc Mélenchon revient dans l’arène politique avec l’objectif de renforcer la centralité de La France insoumise dans la coalition Nupes, vendredi à ses “Amphis d’été” près de Valence.

Jean-Luc Mélenchon n’est pour l’instant pas annoncé à la conférence de presse de rentrée des dirigeants insoumis, mais il tiendra dans la soirée devant les militants une conférence sur son “bilan 2022 de la stratégie de la révolution citoyenne”. Il reviendra complètement aux affaires lors de son traditionnel meeting de clôture des “Amphis”, dimanche matin, aux côtés de certains responsables de la Nupes.

Macron poursuit sa visite en Algérie pour “bâtir l’avenir”

Le président français Emmanuel Macron poursuit vendredi une visite de trois jours en Algérie, destinée à “bâtir l’avenir” sans rien occulter du passé colonial, en mettant l’accent sur les jeunes entrepreneurs et start-up.

Le chef de l’État se rendra dans la matinée au cimetière européen Saint-Eugène, le principal de la capitale du temps de la colonisation française de l’Algérie, pour un hommage aux soldats “morts pour la France”.

Dominique Schelcher est l’invité d’Apolline de Malherbe sur BFMTV-RMC à 8h30

Ce vendredi, c’est le président de Système U, Dominique Schelcher, qui répondra aux questions d’Apolline de Malherbe dans le “Face à Face” à 8h30 sur BFMTV-RMC.

Du côté des autres matinales:

• À 7h40, sur France 2: Philippe Ballard, député de l’Oise et porte-parole du RN

• À 8h13, sur Europe 1: Frédéric Souillot, secrétaire général de Force ouvrière

• À 8h19, sur RFI: Rafael Grossi, directeur de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA)

• À 8h20, sur France Inter: Thomas Ménagé, député RN de la 4ème circonscription du Loiret

• À 8h30, sur France Info: Olivier Klein, ministre délégué chargé de la Ville et du Logement

• À 8h35, sur Sud Radio: Prisca Thevenot, députée Renaissance des Hauts-de-Seine

LFI, PS, PCF, EELV… les partis de gauche font leur rentrée ce vendredi

Quatre universités d’été de partis politique se déroulent ce week-end:

• La France insoumise à Valence

• Europe Écologie – Les Verts à Grenoble

• Le Parti socialiste à Blois

• Le Parti communiste français à Strasbourg

Mais à quoi servent ces évenements? On vous l’explique dans cet article

Toutes les composantes de la Nupes seront présentes à La Fête de l’Humanité

“La Fête de l’Humanité sera le rassemblement des forces de l’alternative sociale et écologique”, peut-on lire sur la page facebook de l’évenement. Et pour cause, tous les principaux partis de gauche seront présents à ce grand festival organisé par le journal communiste.

En plus des composantes de la Nupes (LFI, EELV, PCF, PS), la Gauche républicaine et socialiste (GRS), Lutte ouvrière (LO) , le Nouveau parti anticapitaliste, Génération.s, Ensemble! et la Gauche démocratique et sociale (GDS) seront présents.

Les insoumis vont débattre avec Schiappa et Beaune lors des “Amfis”

Deux membres du gouvernement d’Elisabeth Borne seront présents ce vendredi à l’université d’été de LFI, les “AmFis”.

• à 13h30, Marlène Schiappa, en charge de l’économie sociale et solidaire et de la vie associative, débattra avec Alexis Corbière, député insoumis, autour du thème: “Être républicain aujourd’hui!”

• à 15h30, Clément Beaune, en charge des transports, va débattre avec Manon Aubry, eurodéputée insoumise, autour de la question: “Faut-il désobéir à l’Union européenne pour faire face aux urgences sociales et écologiques?”

Samedi matin, la ministre déléguée Olivia Grégoire débattra avec le député insoumis Adrien Quatennens sur le pouvoir d’achat.

Bonjour à toutes et à tous!

Bienvenue sur ce direct consacré au suivi de l’actualité politique de ce vendredi 26 août 2022.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici