EN DIRECT – Pour Emmanuel Macron, “quelque chose ne marche pas” dans l’Éducation nationale

0
57

Avec la Nupes, “ce que nous sommes parvenus à faire est historique”, déclare le porte-parole du PS Pierre Jouvet

Avec la Nupes, “je pense que ce que nous sommes parvenus à faire est historique”, a déclaré ce jeudi Pierre Jouvet, porte-parole PS, présent aux universités d’été de LFI. “Cet espoir c’est de défendre et de faire grandir ma formation politique et en même temps maintenir ce rassemblement”. Pour lui, “la NUPES c’est une première étape pour gagner les prochaines élections” et il ne faut “pas retomber dans des querelles de clocher.”

Il se dit tout de même “socialiste pleinement” et explique avoir “des désaccords de fond, ils existent. Des divergences sur l’Europe sur l’international parfois aussi parfois sur la manière d’exercer l’opposition”.

LaREM se réunit samedi avec d’autres partis pour mettre sur les rails le parti “Renaissance”

La République en marche et deux partis alliés se réunissent samedi à Metz en présence d’Élisabeth Borne pour mettre sur les rails “Renaissance”, la nouvelle entité présidentielle, et tenter de trouver leur place après un quinquennat dans l’ombre du chef de l’État. La Première ministre s’exprimera en clôture de ce “séminaire des cadres” rassemblant LaREM, Agir et Territoires de Progrès, qui doivent disparaître au profit de Renaissance, nom déjà adopté par le groupe à l’Assemblée nationale.

Désaccords dans la Nupes? “Nous sommes d’accord sur beaucoup de sujets”, assure Ian Brossat

Les universités d’été séparées entre les différents partis de gauche de la Nupes, “c’est normal”, assure Ian Brossat, porte-parole du Parti Communiste Français, ce jeudi sur BFMTV, “nous sommes des partis politiques différents”.

“Nous sommes d’accord sur beaucoup de sujets, notamment sur la question du pouvoir d’achat, de l’augmentation des salaires, du partage des richesses, mais on a aussi des nuances, et puis chaque parti politique a sa propre vie”, déclare-t-il.

Le député écolo Julien Bayou rappelle que la Nupes “est une coalition, pas une fusion ni un alignement”

La Nupes est “une coalition, pas une fusion ni un alignement”, a rappelé ce jeudi le secrétaire national d’EELV. “Peut-être que maintenant notre défi c’est de faire entendre à l’opinion public et aux commentateurs et commentatrices que ce n’est pas parce qu’on oublie de se saluer que la Nupes c’est fini, ce n’est pas parce qu’on exprime un vote différent que la Nupes c’est fini”, a-t-il dit.

Et “peut-être que demain on aura des listes européennes séparées, et pas pour autant forcément hostiles.”

Julien Bayou indique qu’il va rencontrer Clément Beaune pour parler des jets privés

Le député écologiste Julien Bayou a indiqué ce jeudi avoir demandé au ministre des Transports Clément Beaune qu’ils se rencontrent au sujet des jets privés, que le député souhaite interdire. Il salue “le courage” du ministre qui avait dans un premier temps parlé de régulation de ces vols. “On doit se voir la semaine prochaine à ce sujet”, a déclaré l’élu écologiste.

Seconde Guerre mondiale: les politiques commémorent la libération de Paris

Plusieurs élus et membres du gouvernement ont commémoré ce jeudi 25 août les 78 ans de la libération de Paris, le 25 août 1944. “Souvenons-nous”, écrit Catherine Colonna, ministre des Affaires étrangères, présente à la cérémonie commémorative dans la capitale.

Le ministre des Transports Clément Beaune a lui rendu “hommage à tous ceux dont le courage a forgé la liberté de notre capitale, de notre peuple et de notre pays”, depuis la mairie du XIe arrondissement. “Rendre hommage aux victimes de ce terrible massacre. Ne jamais oublier”, écrit le président de la région Hauts-de-France Xavier Bertrand sur Twitter.

“Fin de l’abondance”: Roussel fustige un président en décalage avec les Français

Le secrétaire national du PCF, Fabien Roussel, a fustigé jeudi les propos “décalés” d’Emmanuel Macron sur “l’abondance”. “Le président de la République ose venir nous dire: ‘C’est fini l’abondance, c’est fini l’insouciance’. Mais dans quel pays vit-il, ce président de la République qui revient de son château fort de Brégançon, où il a fait du jet-ski, en famille, dans sa piscine privée ?”, a-t-il tancé lors d’un meeting pour la journée d’été du parti à Malo-les-Bains (Dunkerque).

“Il ne connaît pas les problèmes des Français. Les Français, ils ont des soucis, ils ne vivent pas dans l’insouciance, ils s’inquiètent pour l’avenir”, a-t-il insisté, évoquant les “dix millions de nos concitoyens qui vivent sous le seuil de pauvreté”, les “quatre millions de mal logés” ou les 12 millions qui “vivent dans la précarité énergétique”.

À quoi servent les universités d’été des partis politiques?

Cette année encore, de nombreuses organisations politiques ont décidé de réunir leurs militants dans des cadres bucoliques. La France Insoumise et les écologistes tiennent en ce moment les leurs. Au programme? Rencontres, débats, et bien sûr soirées festives.

Notre article complet ICI.

“Fin de l’abondance”: le sénateur PS Patrick Kanner dénonce “une forme d’indécence”

Patrick Kanner, président du groupe socialiste, écologiste et républicain au Sénat a réagi ce jeudi sur BFMTV à la déclaration d’Emmanuel Macron de mettre “fin à l’abondance”.

“Il a une forme d’indécence qui elle est sans fin aussi”, a-t-il répondu, parlant de propos “choquants”. “Comment voulez-vous entendre ces propos quand vous êtes parmi les 9 millions de Français qui vivent en dessous du seuil de pauvreté?”, lance-t-il.

Pour lui la situation actuelle “n’est pas prise en considération de manière réaliste” par l’exécutif, et “il faut répartir la charge de l’effort plus justement” dans la population.

Jadot appelle les écologistes à être “pragmatiques” et non “radicaux”

L’ex-candidat Vert à la présidentielle Yannick Jadot a appelé les écologistes à être “pragmatiques” et “intransigeants” mais pas “radicaux”, auprès de l’AFP jeudi à l’ouverture de leurs journées d’été à Grenoble. Le député européen a espéré que la canicule et les gros incendies qui ont touché la France cet été auront servi “d’électrochoc”, en particulier à Emmanuel Macron.

“Il faut faire attention à ce que la situation dramatique (sur le climat) et les injustices sociales ne nous amènent pas à nous replier et à nous radicaliser”, a-t-il ajouté, en référence à la Nouvelle union populaire écologique et sociale (Nupes) menée par La France insoumise de Jean-Luc Mélenchon, à laquelle participent les Verts.

Éducation: création d’un fonds d’innovation pédagogique d'”au moins 500 millions d’euros”

Emmanuel Macron a annoncé jeudi la création d’un fonds d’innovation pédagogique d'”au moins 500 millions d’euros”, dès le mois de septembre, pour les établissements souhaitant mettre en place un projet pédagogique spécifique.

“On y met de l’argent, au moins 500 millions d’euros, au plus près du terrain” et cela doit être “déboursé au plus vite”, a déclaré le président lors d’un discours devant les recteurs et les rectrices réunis à la Sorbonne.

Lycées professionnels: Macron veut “développer les temps de stage d’au moins 50%”

Emmanuel Macron a souhaité jeudi une “transformation profonde” des lycées professionnels qui passe par le développement “des temps de stage d’au moins 50%” qui seront mieux rémunérés. L’objectif sera aussi de “ré-arrimer très en profondeur et en amont le lycée professionnel avec le monde du travail”, a précisé le chef de l’État lors d’un discours à la Sorbonne devant les recteurs et les rectrices réunis à la Sorbonne.

Emmanuel Macron annonce l’extension du Pass Culture à tous les collégiens, dès la 6e

Le président de la République a annoncé lors de la réunion de rentrée des recteurs d’académie à La Sorbonne, que le Pass Culture allait être étendu à tous les collégiens, dès la 6e. Ce Pass concernait jusqu’à présent les adolescents de 15 à 18 ans.

Aucun enseignant ne débutera sa carrière sous 2000 euros nets mensuels, déclare Emmanuel Macron

Emmanuel Macron a promis jeudi que la revalorisation des salaires des enseignants serait “poursuivie” afin qu’aucun d’entre eux ne débute sa carrière “à moins de 2000 euros nets” par mois.

Au Grenelle de l’éducation, “vous avez (…) commencé une revalorisation générale de la rémunération il y a 2 ans, qui sera poursuivie, en faisant qu’aucun professeur ne débute sa carrière à moins de 2000 euros nets” et qui “permettra environ 10% d’augmentation de la rémunération par rapport au statu quo”, a déclaré le président de la République devant les recteurs et les rectrices réunis à la Sorbonne.

Pour Emmanuel Macron, “quelque chose ne marche pas” à l’école

Dans son discours pour la réunion de rentrée des recteurs d’académie à La Sorbonne, le président de la République Emmanuel Macron a dit vouloir faire un “constat lucide” sur la situation de l’école, où “tout ne va pas bien dans le meilleur des mondes”.

Il a cité dans sa prise de parole des “élèves malheureux”, des “parents anxieux” ou encore des “professeurs désabusés”, “qui ont le sentiment parfois d’avoir perdu le sens de leur mission” ou “de ne pas être reconnus comme ils le devraient”. “Quelque chose ne marche pas dans notre organisation collective”, a-t-il conclu.

“Fin de l’abondance”: à quoi Emmanuel Macron prépare-t-il les Français?

En parlant d’une “série de crises graves”, d’un moment de “grande bascule” ou d’un “grand bouleversement”, le chef de l’État semble vouloir “préparer les esprits à des mesures, réformes et décisions qui appelleront les Français à des efforts, à des sacrifices”, analyse Matthieu Croissandeau, éditorialiste politique pour BFMTV.

Notre article complet ICI.

“Emmanuel Macron a menti en cachant la vérité aux Français”, lance Marine Le Pen

“La crise économique qui frappe la France ne date pas de cet été. Elle ne date pas de la guerre en Ukraine”, écrit sur Twitter ce jeudi la députée RN Marine Le Pen, au lendemain de la déclaration du président de la République sur la “fin de l’abondance”. Pour elle, “Emmanuel Macron a menti en cachant la vérité aux Français et aujourd’hui, il annonce l’austérité”.

Désaccords dans la Nupes? “Ces désaccords ne nous ont pas empêché de trouver 650 mesures programmatiques”

“Les désaccords ont été inscrits noir sur blanc dans le programme et ces désaccords ne nous ont pas empêché de trouver 650 mesures programmatiques”, a lancé la députée LFI Mathilde Panot ce jeudi matin sur France inter, interrogée sur des désaccords au sein de la Nupes.

“Nous ne sommes pas d’accord sur tout et c’est sain de ne pas être d’accord sur tout”, déclare-t-elle, assurant qu’il a été convenu que “lorsque nous étions en désaccord sur certains des aspects ce serait ensuite à l’assemblée de pouvoir les trancher”. “Je trouve que nous avançons ensemble de manière extrêmement constructive”, assure-t-elle.

“Je n’ai aucune confiance dans un gouvernement qui a été condamné deux fois pour inaction climatique”, déclare la députée LFI Mathilde Panot

“Je n’ai aucune confiance dans ce gouvernement, je n’ai aucune confiance dans un gouvernement qui a été condamné deux fois pour inaction climatique“, déclare ce jeudi sur France Inter la députée LFI Mathilde Panot. Elle pointe du doigt les “117 communes privées d’eau potable” alors “que l’on continue d’autoriser les golfs à arroser, Nestlé ou Danone à pomper dans des nappes phréatiques au détriment des habitants”.

Le gouvernement “pratique uné cologie de classe lorsqu’il demande aux gens de couper la wifi mais qu’il voudrait seulement réguler les jets privés”.

La Nupes, plus divergente sur la stratégie que sur les enjeux politiques, selon une étude

La pérennité de la nouvelle alliance de gauche Nupes pourrait se jouer davantage sur la question de la stratégie à avoir vis-à-vis du gouvernement que sur les enjeux politiques, analyse la Fondation Jean-Jaurès dans une étude intitulée “Quel futur pour la Nupes?”.

“Il existe certes quelques points de divergences (nucléaire, mondialisation)”, entre les différents partis composant la Nupes, “mais ils ne nous semblent pas de nature à empêcher toute forme d’unité”, explique Antoine Bristielle, directeur de l’Observatoire de l’opinion de la Fondation Jean-Jaurès.

Toutefois l’étude constate que “la question stratégique est certainement la plus problématique pour l’avenir de la Nupes, tant à l’heure actuelle les proches du PS et d’EELV privilégient bien davantage une attitude de négociation avec le gouvernement que les proches de LFI”.

“Fin de l’abondance” d’Emmanuel Macron: “il ne faut plus de blabla, nous voulons des résultats”, déclare l’euro-députée Karima Delli

“Sur la question écologique, qu’Emmanuel Macron prenne conscience, un peu tardivement, du dérèglement climatique c’est un pas en avant, mais maintenant il ne faut plus de blabla, nous, nous voulons des résultats”, déclare Karima Delli, députée européenne EELV, sur BFMTV ce jeudi.

Elle critique un “manque cruel de propositions concrètes” de l’éxécutif en matière d’écologie, qu’il n’y ait pas de cap alors que “nous devons absolument réduire nos émissions à effet de serre pour être dans les accords de Paris”.

“Fin de l’abondance”: que veut dire Emmanuel Macron?

En évoquant mercredi “la fin de l’abondance”, le président de la République a voulu préparer les Français à des mois difficiles à venir. Quand il parle d’abondance, selon son entourage, il parle d’abord d’abondance énergétique, par exemple d’abondance en eau face à la sécheresse Le président n’est en revanche pas en train de dire que tous les Français vivent dans l’abondance, dans la richesse.

Toutefois, est-ce qu’il y aura les moyens dans les prochains mois de prolonger un quoiqu’il en coûte énergétique? Ce n’est pas certain.

Campagne pour la présidence du RN: Louis Aliot assure ne pas être “dans une guerre avec Jordan Bardella”

Louis Aliot, député RN de Perpignan, est revenu ce jeudi sur BFMTV sur sa candidature à la tête de son parti, alors que Jordan Bardella est lui aussi candidat.

“Je ne suis pas dans une guerre avec Jordan Bardella, on fait partie de la même équipe”, a-t-il assuré.

Evoquant Marine Le Pen, il a assuré qu’elle ne soutenait aucun candidat et “se tient en retrait”.

Député suppléant RN perturbant un rassemblement de réfugiés ukrainiens: Louis Aliot annonce qu’il sera “viré”

Louis Aliot, maire RN de Perpignan, a annoncé ce jeudi sur BFMTV que le député suppléant RN qui a perturbé un rassemblement de réfugiés ukrainiens sera “viré”.

Il a dénoncé à son propos un “abruti” et un “exemple de débilité politique”.

Pour Nicolas Dupont-Aignan, Emmanuel Macron “est le spectateur de sa propre impuissance”

Interrogé sur les déclarations d’Emmanuel Macron au sujet de la fin de l’abondance en France, le député Debout la France Nicolas Dupont-Aignan. Pour lui, “ce qui est effrayant c’est que le président de la République dresse le bilan de son action, c’est le spectateur de sa propre impuissance, le spectateur et le commentateur permanent de la faillite de sa politique”.

“C’est lui qui nous met dans cette situation. C’est le pyromane qui se prend pour un pompier, ou le pompier qui a été pyromane.”

“Fin de l’insouciance”: Louis Aliot estime qu’Emmanuel Macron dénonce des problèmes dont il est en partie “responsable”

Louis Aliot, maire RN de Perpignan, a réagi ce jeudi sur BFMTV aux propos d’Emmanuel Macron qui a mercredi annoncé la “fin de l’insouciance” et de l'”abondance”, assurant qu’il est en partie “responsable” des problèmes qu’il dénonce.

“Emmanuel Macron prend conscience de certains problèmes dont il est, avec la classe politique, responsable”, estime-t-il.

“La France est en quasi faillite, tous les indicateurs sont au rouge sauf la Bourse”, a-t-il lancé.

Jets privés: Clément Beaune dit vouloir “éviter des mesures ou des idées démagos du type interdiction”

Le ministre des Transports Clément Beaune a été interrogé ce jeudi matin sur France 2 au sujet de l’interdiction des jets privés, moyen de transport très polluant. Mais pour lui, il faut “éviter des mesures ou des idées démago du type interdiction (…) “ce n’est pas sérieux en tant que ministre des Transports qui défend une filière”.

Lui prône le fait “d’inciter au changement de comportement, d’avoir des mesures de transparence, de responsabilisation” ou encore de taxer au-dessus de certains seuils de pollution. “Ce n’est pas avec les jets privés qu’on va réduire massivement les émissions, je ne pense pas cela une seconde”, déclare-t-il, ajoutant ensuite qu’il “faut que ceux qui polluent le plus et qui ont le plus de moyens fassent un effort un peu plus grand”.

Emmanuel Macron attendu en Algérie ce jeudi

Une visite pour relancer la relation et, au moins, s’efforcer de dissiper des malentendus: le président de la République Emmanuel Macron se rendra ce jeudi en visite officielle en Algérie, et y restera jusqu’à samedi.

On vous résume les enjeux de cette visite dans cette vidéo:

LFI et EELV ouvrent le bal des universités d’été ce jeudi, avant le PS et le PCF vendredi

La France insoumise et EELV effectuent leur rentrée ce jeudi lors de leurs universités d’été respectives près de Valence et à Grenoble, les premiers dans une position de force à gauche, les seconds avec le congrès de décembre en ligne de mire.

Les deux autres composantes de la Nouvelle union populaire écologique et sociale (Nupes), le Parti socialiste et le Parti communiste français, inaugureront les leurs vendredi à Blois et Strasbourg.

> Retour de Mélenchon, débats sur l’avenir d’EELV: on fait le point sur cette rentrée politique à gauche dans cet article

Jadot assure que si Macron et le gouvernement “veulent agir” sur le climat, “ils auront les écologistes à leurs côtés”

“Si le président de la République et le gouvernement veulent agir, ils auront les écologistes à leurs côtés”, assure en duplex depuis Grenoble Yannick Jadot, député européen EELV.

Le suppléant d’un député RN perturbe un rassemblement de réfugiés ukrainiens, “la cellule de déontologie” du parti saisie

“La cellule de déontologie du RN” a été saisie après qu’un député suppléant a perturbé un rassemblement de réfugiés ukrainiens à Bergerac, a affirmé Michael Taverne, député Rassemblement national du Nord.

Louis Aliot est l’invité d’Apolline de Malherbe sur BFMTV-RMC à 8h30

Ce jeudi, c’est le maire de Perpignan et candidat à la présidence du Rassemblement national Louis Aliot qui répondra aux questions d’Apolline de Malherbe dans le “Face à Face” à 8h30 sur BFMTV-RMC.

Du côté des autres matinales:

• À 7h40, sur France 2: Clément Beaune, ministre délégué chargé des Transports

• À 7h40, sur RMC: Haïm Korsia, grand-rabbin de France

• À 8h13, sur Europe 1: Xavier Driencourt, ancien ambassadeur de France en Algérie

• À 8h19, sur RFI: Clémence Guetté, députée LFI-Nupes du Val-de-Marne

• À 8h20, sur France Inter: Mathilde Panot, présidente du groupe LFI à l’Assemblée nationale

• À 8h30, sur France Info: Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT

• À 8h35, sur Sud Radio: Alexandre Portier, député LR de la 9e circonscription du Rhône

Bonjour à toutes et à tous!

Et bienvenue dans ce direct consacré au suivi de l’actualité politique de ce jeudi 25 août 2022.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici