EN DIRECT – “Avec la motion de censure, la Nupes risque de se brûler les doigts”, selon Attal

0
46

Pouvoir d’achat: Bergé ouverte à des “compromis” mais “pas à n’importe quel prix”

La cheffe de file des députés Renaissance Aurore Bergé s’est dite ouverte à des “compromis” avec l’opposition sur le projet de loi pouvoir d’achat, mais “pas à n’importe quel prix”, dimanche dans le JDD.

“Ce ne sera pas le ‘n’importe quoi qu’il en coûte !’. Si c’est 35 milliards de dépenses supplémentaires pour bloquer le prix de l’essence, ce serait une irresponsabilité absolue”, estime-t-elle.

Dans une Assemblée sans majorité absolue pour les macronistes, “oui, nous avons besoin d’avoir une recherche absolue et permanente du compromis. Mais on ne le fera pas à n’importe quel prix”, souligne la présidente du groupe LaREM, désormais baptisé Renaissance.

Aurore Bergé évoque de possibles discussions avec “l’arc républicain”, dont elle exclut “l’extrême droite” RN et “l’extrême gauche” LFI.

“Il n’y aura de guerre de succession que si le quinquennat est réussi”: Aurore Bergé rejette l’idée de “créer des écuries pour 2027”

Tandis que la presse, JDD en tête, se fait l’écho d’ambitions nouvelles au sein du gouvernement en vue de 2027, et qu’Edouard Philippe vient d’adresser une carte postale vidéo à ses sympathisants, Aurore Bergé, patronne du groupe Renaissance à l’Assemblée nationale a averti dans le Journal du dimanche: “Il n’y aura de guerre de succession que si le quinquennat est réussi, et il ne le sera que si nous sommes solidaires.”

Renaissance (nouveau nom de LaREM), MoDem, mais aussi Agir, Horizons etc. Les formations de la majorité sont pléthore et chacune semble le véhicule d’une aspiration personnelle. “Notre sujet n’est pas de créer des écuries pour 2027”, a cependant assuré Aurore Bergé.

Lecornu confirme la fin de Barkhane au Mali mais rappelle que la “sécurité des Français passe par l’Afrique”

Le ministre des Armées s’envolera vendredi pour le Niger. En prélude à ce voyage, le ministre des Armés a évoqué la poisition de la France en Afrique dans le JDD ce dimanche. Sébastien Lecornu a confirmé que la Force Barkhane vivait ses dernières heures au Mali: “Nous avons déjà fermé les bases de Menaka et Gossi. Reste celle de Gao. Nous ne sommes pas rigides sur le calendrier et ce départ pourrait avoir lieu entre la fin août et septembre”.

Ce n’est toutefois pas la fin de la présence de la France dans la région, où l’Hexagone maintient 2500 soldats pour l’heure. C’est en tout cas ce que la suite du propos du ministre laisse entendre: “La sécurité des Français passe par le continent africain”.

“La Nupes risque de se brûler les doigts” en déposant une motion de censure, estime Attal

Certes, il a récemment troqué le porte-parolat contre le ministère délégué aux Comptes publics, mais ce poste plus technique ne l’empêche pas d’aborder des sujets très politiques au nom de l’exécutif. Dans un entretien qu’il a accordé dans le numéro du Parisien ce idmanche, Gabriel Attal, croise ainsi le fer avec l’opposition.

Tandis que la Nupes, menée par la France insoumise, s’apprête à déposer lundi une motion de censure afin de renverser le gouvernement – sans grand espoir d’y parvenir cependant – Gabriel Attal a lancé: “Avec la motion de censure, la Nupes espère nous mettre sur le gril mais elle risque de se brûler les doigts”.

Commentant la volonté exprimée par Jean-Luc Mélenchon de piloter une grande marche contre la vie chère en septembre, il a encore ironisé: “La France insoumise nous dit: ‘Faisons tomber le gouvernement en juillet, et retrouvons-nous en manif à la rentrée, et en attendant ‘bonnes vacances’!”

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici